De jeunes sympathisants djihadistes français sont devenus, sous divers alias, les « traiteurs » de l’information de l’Etat islamique (EI) disponible en français sur les réseaux sociaux. Compte tenu de la quantité d’informations à trier, et du fait qu’une grande partie du matériel soit publié en arabe, ces « gardiens » et distributeurs sont essentiels au succès de la diffusion du message de l’EI au public non arabophone, malgré la quantité croissante de documents publiés en langues occidentales par les groupes médiatiques officiels de l’EI.

Ce rapport dresse le profil de deux de ces gardiens et explique leur rôle au sein de l’appareil médiatique djihadiste. L’individu derrière le compte « Ibrahim Crush-nos-ennemis » a suspendu ses activités en ligne pendant un certain temps, vraisemblablement en raison de problèmes avec la justice en France [1], mais est actuellement actif sur Twitter. Le djihadiste utilisant l’alias « Ichigo Turn » était absent en ligne pendant un certain temps après son départ pour la Syrie ; il a rejoint l’EI en tant que combattant djihadiste. Après avoir été blessé à la jambe, il a repris son rôle clé de diffuseur de la propagande de l’EI dans les réseaux djihadistes francophones.

Capture d’écran de la vidéo de l’EI « Salil Al-Sawarim 4″ [2]. Ichigo Turn dit être l’homme au centre vêtu du gilet pare-balles.

Photo de profil Facebook de «Crush-our-enemies by stealth », août 2014.

Les traiteurs et distributeurs de l’information jouent un rôle clé dans la stratégie médiatique des groupes djihadistes, surtout au sein du public non arabophone. Ils servent de point d’entrée dans le monde djihadiste en ligne, fournissant aux partisans en ligne, sympathisants et nouvelles recrues à la cause djihadiste tous les liens, traductions et informations nécessaires.

L’utilisation des médias sociaux par des sources djihadistes officielles sur le champ de bataille est un phénomène relativement récent dans l’histoire de la diffusion du contenu djihadiste en ligne. Les principaux canaux de distribution de ces groupes étaient jusqu’à peu les forums et messageries en ligne, avant que ne se produise une transition progressive vers l’utilisation généralisée de Twitter et Facebook comme moyens principaux de distribution [3].

La majeure partie du matériel disponible était par le passé en arabe. Ainsi, la communauté djihadiste était fortement dépendante des initiatives individuelles des partisans bilingues qui traduisaient et distribuaient ce contenu en différentes langues. Le contenu djihadiste produit dans une langue occidentale, comme le magazine d’Al-Qaïda en anglais Inspire, était relativement rare et prisé par les sympathisants.

Ce récent changement dans la stratégie médiatique de l’EI a conduit à la publication, la traduction et la distribution des contenus en interne, notamment par le groupe Al-Hayat Media, la branche médiatique officielle de l’EI pour le public occidental. Ce développement a réduit l’importance du rôle des gardiens/traducteurs dans la chaîne de distribution.

Pourtant, le rôle de l’intermédiaire entre les sources et le public reste essentiel, principalement au regard de l’énorme quantité de données disponibles en provenance de diverses sources, dont la plupart sont encore en arabe.

En outre, les canaux de distribution officiels des médias djihadistes sont la cible principale des efforts de censure. Par conséquent, la présence permanente sur les médias sociaux dépend fortement du travail des principaux gardiens et diffuseurs. Ces derniers jouent un rôle essentiel dans le maintien du flux de l’information djihadiste, depuis ses sources officielles et non officielles jusqu’au public ; cette information est filtrée et contrôlée par eux.

Ichigo Turn – Un Français sympathisant du djihad devenu combattant de l’EI

Le parcours personnel de Ichigo Turn est représentatifs de ceux de jeunes sympathisants djihadistes occidentaux devenus des combattants. Il met en lumière l’importance de l’activité sur les réseaux sociaux comme moyen de recrutement.

Ichigo Turn était un partisan djihadiste basé en France, actif sur les forums et les réseaux sociaux, avant de décider de partir et de rejoindre lui-même le djihad en Syrie. Il a communiqué peu de renseignements personnels. Nous savons toutefois qu’il a environ 25 ans, qu’il est de nationalité française et qu’il possède une bonne maîtrise orale et écrite de l’arabe. Il s’est rendu en Syrie en mars 2014 pour rejoindre le djihad de l’EI. Ses commentaires sur ses comptes Facebook suggèrent également qu’il a été arrêté en France pour une infraction liée au terrorisme. Le surnom qu’il a choisi, « Ichigo », est une référence à un personnage animé japonais, un dieu de la mort maniant une épée. [4]

Sous les alias « Abou Jihad » ou « Jund Al-Fida », Ichigo Turn a entamé son parcours de djihadiste en ligne en distribuant du contenu traduit depuis le principal forum djihadiste Shumoukh Al-Islam [5] pour le compte du principal forum djihadiste français Ansar Al-Haqq, au moment où les forums étaient les principaux moyens de diffusion de l’information en ligne. Il a ensuite déplacé son activité vers les réseaux sociaux, en utilisant ses comptes Twitter et Facebook pour relayer l’information et donner son opinion, fournir des résumés et traductions, ainsi que des mises à jour en français sur l’évolution du djihadisme à l’échelle mondiale. Avec ses posts en français affichés à l’attention de plusieurs milliers d’amis Facebook (plus de 2 000 lorsque son compte a été fermé par Facebook), Ichigo Turn était jusqu’en janvier 2014 un personnage clé de l’accès à l’information djihadiste pro-EI pour le public de sympathisants djihadistes français non-arabophones sur les médias sociaux.

En janvier 2014, Ichigo a mis fin à ses posts en ligne ; des rumeurs ont circulé sur une nouvelle arrestation par les autorités. Mais le 15 mars 2014, son compagnon d’armes Abou Shaheed, djihadiste de nationalité française de l’EI, a annoncé l’arrivée d’Ichigo en Syrie. [6] Cela a été confirmé plus tard par d’autres combattants de l’EI. Selon ses propres déclarations, Ichigo aurait rejoint une unité combattante de l’EI, aurait été formé au maniement des armes et des explosifs, et aurait combattu en Syrie et en Irak. En mai 2014, il a subi une blessure par balle de mitrailleuse à la cuisse droite et a été transporté à l’hôpital d’Al-Raqqa, contrôlé par l’EI. Il est actuellement en convalescence. Il a repris sa présence en ligne dès son arrivée à l’hôpital, affirmant qu’il se trouvait dans une unité qui avant reçu « l’interdiction d’utiliser Internet » et confirmant ainsi qu’il se trouvait déjà en Syrie depuis plusieurs mois.

Sa présence en Syrie en tant que membre de l’EI et sa « blessure de guerre » ont augmenté sa crédibilité parmi les partisans en ligne du djihad. Il continue de distribuer du contenu et de l’information en provenance de l’EI , de présenter opinions et témoignages sur les derniers nouvelles djihadistes. Ses multiples comptes de réseaux sociaux ont été fermés à plusieurs reprises. La confiance et le soutien dont il jouit auprès de la communauté djihadiste francophone en ligne lui permettent de réintégrer le réseau via des comptes secondaires et d’autres pseudonymes, et de poursuivre ses activités en tant que distributeur d’informations pro-EI.

Lors de la publication de ce rapport, Ichigo Turn maintenait un compte Twitter actif. [7] Il est également soupçonné d’être le modérateur du forum djihadiste français « Ansar Al-Haqq » et d’avoir contribué à la mise en place de sa nouvelle politique strictement pro-EI. [8]

Capture d’écran d’un commentaire Facebook pour Ichigo Turn en juin 2014 : «Je crois que tu es le compte le plus censuré, on voit qu’ils ne veulent pas que tu nous informes, on t’aime en Allah, frère, pour ce que tu fais. »

Ibrahim, alias « Crush-our-enemies by Stealth »

Ibrahim, alias Crush-our-enemies by Stealth [écrase nos ennemis furtivement], était un activiste en ligne de l’EI et un diffuseur d’information francophone de premier plan. De décembre 2013 à juin 2014, son compte Facebook était l’un des diffuseurs d’information en français de l’EI les plus actifs. Son activité en ligne est similaire à celle d’Ichigo Turn : publication de documents pro-EI, nouvelles, informations, commentaires, etc.

Ibrahim est un citoyen français d’origine marocaine, dans la vingtaine, résidant à Nîmes. Il est étudiant à l’université, et passe ses étés en famille près d’Oujda, au Maroc. Il est souvent chez lui et en ligne, probablement en raison d’une mauvaise santé.

Ibrahim, l’un des premiers partisans en ligne de l’Etat islamique, est rapidement devenu un distributeur clé d’informations en ligne, envoyant des dizaines de messages quotidiens rapportant les dernières nouvelles de l’EI à ses milliers de suiveurs. Une telle position dans le réseau a fait de lui une cible évidente des services de sécurité et de la censure en ligne. Il a cessé un temps son activité de diffusion en raison, selon ses dires, d’une arrestation et de pressions des services de sécurité. Cependant, quels que soient les risques liés à la diffusion de contenus pro-EI ( faisant l’apologie du terrorisme et représentant une infraction pénale en vertu du droit français), il n’a cessé de maintenir le flux d’informations. Ibrahim est actuellement moins actif mais toujours présent sur Twitter[9] et reprend peu à peu son activité de diffusion.

Le compte Facebook d’un diffuseur d’information pro-EI en ligne : « Bon eh bien vu les circonstances… étant donné que certains comptes se sont fait sauter… Je vais reprendre un peu de service dans la diffusion d’info… avec scènes d’égorgement en moins. »

Activité des distributeurs/gardiens de l’informations pro-EI en ligne

L’activité en ligne de ces distributeurs/gardiens d’information pro-EI consiste en la surveillance des nouvelles djihadistes ainsi que la distribution du contenu officiel. Les activités secondaires consistent essentiellement à fournir des commentaires et opinions qui communiquent la ligne politique officielle de l’EI sur diverses questions, ainsi qu’à rapporter des témoignages et des histoires personnelles depuis les lignes de front.

Ci-dessous des exemples des différents types de messages en ligne. Les activités impliquent souvent une traduction de l’arabe en français, et parfois également de l’anglais en français.

Comme les exemples ci-dessous le montrent, le rôle clé du gardien de l’information est d’accorder l’accès à une information inaccessible aux utilisateurs de base. En tant que tel, le gardien peut aussi agir comme un intermédiaire entre divers éléments du réseau, ou entre un particulier et une organisation de médias djihadistes officiels. Dans ce cas, le gardien agit comme un filtre.

Capture d’écran d’un échange sur Facebook entre deux distributeurs de contenu pro-EI, Al-Dawla Islamiya Media et Ichigo Turn. L’individu derrière le compte d’Al-Dawla souhaite prendre contact avec les groupes de médias officiels de l’EI et se tourne pour cela vers Ichigo, qui se trouve à Ar-Raqqa en Syrie au moment de l’échange. Al-Dawla Islamiya Media : « Ichigo, tu ne saurais pas comment je peux entrer en contact avec les frères d’Al Furqan ou Al-I’ttissam [deux groupes de production de médias officiels de l'EI] ? » Ichigo : « Tu peux pas mais je les connais, tu veux quoi ? » [...] Al-Dawla : « Je voudrais savoir quelques trucs à propos des montages [...] » Ichigo : « Dis-moi tout en détail en privé là j’ai plus de batterie ».


Messages Facebook publiés en mai 2014, par « Crush-our-ennemies », diffuseur d’information de l’Etat islamique. Le message ci-dessus contient des nouvelles diffusées : « Dernières informations ! La dawla [l'EI] vient de lancer une attaque surprise contre les forces du regime sur la ville de Tel Blat et [Al-] Safirah [deux petites villes dans la banlieue Est d'Alep] et elle vient de couper toutes les voies de ravitaillement de l’armée loyaliste à Sheikh Najjar [ville du nord-est d'Alep]. Pensez à eux dans vos prières ! » Le message du bas est un exemple du diffuseur, qui relaie et traduit l’information officielle de l’EI, dans ce cas particulier un communiqué officiel de l’autorité régionale de l’EI à Deir Ez-Zor.

Deux captures d’écran du compte Facebook de Ichigo Turn en juin 2014 montrant des messages dans lesquels il exprime ses opinions à son public, au-delà de son rôle de diffuseur d’informations. Le premier message est ainsi titré : « Quand Muhammad Merah [auteur des fusillades en 2012 à Toulouse et Montauban], qu’ Allah l’accepte, a tué ces youpins, comment j’étais heureux oh la la ! » Le deuxième post a suscité beaucoup de débats sur sa page Facebook : il appelle ouvertement à la glorification du célèbre savant salafiste marocain Omar Haddouchi. L’EI a attaqué et menacé le cheikh marocain pour avoir exprimé des critiques du chef de l’EI, Abu Bakr Al-Baghdadi. [10]

Exemple de messages par Ichigo Turn de juin 2014 : « L’Etat [islamique] tue 14 apostats et prend un 23 [probablement un canon anti-aérien de 23 mm de fabrication russe] et un 14,5 (armes lourdes) [probablement une mitrailleuse lourde russe de 14,5 mm] à Al-Bab [ville de la province d'Alep]« . La réaction à l’information est une bonne indication de l’auditoire cible de ces messages : « Louange à Allah qui a donné ce butin à Ses soldats. »


Le comptes Twitter de Crush-our-ennemies et Ichigo turn, alias Jund Al-Fida.

Profil Facebook de Crush-our-ennemies, ici sous le pseudonyme Abu Hussein Crush-Crush.

Profil Facebook de Ichigo Turn, ici sous le pseudonyme Abou Jihad al-Munfarid.

Notes :

[1] Voir rapport MEMRI JTTM French Jihad Supporters Launch Pro-ISIS Campaign On Social Media 29 mai 2014.
[2] Voir le rapport de MEMRI JTTM Jihadis Enthuse Over Gruesome ISIS Video Series ‘Saleel Al-Sawarim 25 juin 2014.
[3] Voir MEMRI Enquête et analyse n ° 1136, From Al-Qaeda To The Islamic State (ISIS), Jihadi Groups Engage in Cyber Jihad: Beginning With 1980s Promotion Of Use Of ‘Electronic Technologies’ Up To Today’s Embrace Of Social Media To Attract A New Jihadi Generation, le 5 décembre 2014.
[4] Ichigo Kurosaki est un personnage de la série animée japonaise Bleach, populaire en France.
[5] Voir le rapport de MEMRI JTTM Jihadists Broaden Reach By Launching English-Language Forums, Blogs, le 4 décembre 2007.
[6] Voir le rapport de MEMRI JTTM Le français Abou Shaheed tué dans des combats entre djihadistes en Syrie, 3 juin 2014.
[7] Twitter.com/turn_ichigo
[8] Voir le rapport de MEMRI JTTM Main French-Language Jihadi Forum Supports Islamic State, Bans Dissenting Opinions, 15 août 2014.
[9] Twitter.com/CrushOurEnemies
[10] Lemag.ma, 9 août 2014

http://www.memri.fr/2015/01/05/des-francais-gardiens-de-linformation-de-lei-sur-les-reseaux-sociaux/

Retour à l'accueil