3) troisième exemple : l'islamisme intégriste et terroriste : 

 
Peu importe si son point de vue est vrai ou faux, l'essentiel est de réaliser que c'est leur mode de fonctionnement et le fondement de leur croyance. Selon ce réseau ce que les chiites font vis-à-vis du corps sunnite majoritaire, les juifs le font vis-à-vis du corps chrétien majoritaire. A chaque fois une minorité qualitative s'empare d'une majorité quantitative afin de s'en servir pour combattre l'ennemi. En d'autres termes, les islamistes se considèrent dans une guerre implicite de religions où les deux protagonistes ne sont autres que l'alliance judéo-chrétienne contre l'alliance chiito-sunnite où les islmistes se considèrent comme étant le bien qui doit combattre le mal chez l'autre.

L'internationale islamiste adopte une double stratégie en parallèle, à la fois, dans le monde occidental et oriental. A travers ses attentats ce n'est pas le nombre des victimes qui l'intéresse mais plutôt les répercussions à moyen long terme qui risquent de tomber en sa faveur. Mohamed disait : "L'islam est devenu puissant grâce à sa forte capacité de terroriser l'ennemi". Oui, l'objectif premier des attentats perpétrés dans le monde est de semer la terreur dans le camp de l'adversaire afin de créer une psychose et déstabiliser avec un minimum d'effort. C'est la raison pour laquelle les frappes sont espacées et ne répondent pas à une logique particulière afin de demeurer insaisissable. Le but des attentats n'est autre qu'un rappel à l'ordre de "l'ennemi de Dieu "afin de lui faire comprendre qu'il est toujours présent sur la scène internationale.

C'est en terrorisant l'ennemi que l'islamisme soulève sa population contre lui en raison de manque de sécurité et de politique efficace de proximité. Le résultat immédiat est l'image négative et faible que risque d'afficher soudainement des gouvernements habituellement puissants comme c'est le cas de l'Occident qui perd de jour en jour de sa crédibilité aux yeux de ses citoyens.

L'islamisme, intégriste et terrorisme, vise le maximum pour avoir le minimum. C'est dans ce sens qu'à travers sa politique de la terreur, il permet aux courants dits modérés d'êtres mieux acceptés au sein des sociétés d'accueil. Pire que le cas de la France je n'en connais pas, elle légitime leur action en créant un islamisme de France sous le patronage de l'Etat afin de représenter la communauté arabo-musulmane qui ne se reconnaît ni de près ni de loin dans ce CFCM.

C'est "grâce" si j'ose dire aux attentats que la France a commencé à s'intéresser à cette communauté afin de chercher à mieux la comprendre et à mieux l'encadrer à travers la tentative avortée de créer l'Islam de France.

Du côté des pays arabo-musulmans touchés par la barbarie, on assiste à un retour aux pratiques de l'islam au niveau du gouvernements afin de barrer le chemin aux islamistes, alors qu'ils ne font que répondre à leur exigences indirectement. C'est une façon de dire "Ce que vous voulez faire, nous allons l'accomplir à votre place sans pour autant quitter le pouvoir ".

Ainsi, au lieu d'aider ses populations à se libérer de l'emprise religieuse, les Etats en place les enfoncent davantage pourvu que le pouvoir ne leur file pas entre les doigts. Au lieu d'aller au devant de la modernité en marquant davantage la séparation de la mosquée de l'Etat, on multiplie les discours "Au nom de Dieu" et les représentations officielles lors des fêtes religieuses afin de rassurer la masse dans son ignorance.

Parmi les cibles indirectes que visent le terrorisme et l'intégrisme internationales c'est la frappe de l'économie et tout particulièrement le tourisme ainsi que les investissements étrangers en raison du climat d'insécurité qui s'instaure à tous les niveaux sociaux.

Par ailleurs, les attentats ne sont pas toujours revendiqués par leurs vrais instigateurs. C'est une façon d'embrouiller les pistes et faire perdre davantage pied à l'ennemi que ce soit en Orient ou en Occident. La désinformation circule à tous les niveaux afin d'obtenir l'impossible en se servant d'une force étrangère. L'exemple le plus flagrant est l'attaque de l'Irak par les américains. Tout le monde sait que l'ennemi juré des islamistes est Saddam qui connaît toutes leurs combines et représente une entrave de taille pour leur accès au pouvoir en Irak comme ils avaient réussi à l'obtenir en Iran. Le 11 septembre était l'occasion idéale afin d'impliquer les iraquiens et provoquer une guerre dans le but de destituer Saddam et récupérer les rênes du pouvoirs tôt ou tard avec l'aide stupide des américains qui ne cessent de pécher par ignorance. Seuls les islamistes n'auraient jamais réussi à provoquer la chute de ce dictateur notoire.

Bref, on voit comment l'islamisme intégriste profite directement ou non à la fois à l'islamisme "modéré" et Etatique qui oeuvrent tous, consciemment ou non, à une domination planétaire si on ne réagit de suite à ce fléau du 21ème siècle.

 

link

Retour à l'accueil