Quelles sont les solutions afin de les démasquer et déjouer leurs plans ? 

 
La solution miracle n'existe pas, mais plusieurs alternatives subsistent afin de freiner cette menace. Une fois qu'on a bien réalisé que l'objectif ultime de la Takia est d'arriver à dominer l'ensemble de la planète au nom d'une seule idéologie de masse, l'islam, et d'un seul Dieu Allah. Il est vrai que l'atteinte de cet objectif est du domaine de l'impossible tant qu'il y aura des forces adverses qui se défendront corps et âmes afin d'y faire face.

On est en pleine science fiction que nous devons prendre au sérieux afin de limiter les dégâts au maximum. Il ne faut surtout pas sous estimer les capacités de l'islam orthodoxe, il suffit de remonter son histoire afin de constater ce qu'il a pu réaliser en un peu de temps. L'annonce du retour du Mehdi, un personnage fabriqué de toute pièce, ne passera pas inaperçue avec la performance médiatique actuelle pour mobiliser la foule avec une simple phrase : "le Mehdi est de retour".

Mohamed qui connaît bien les points faibles de sa religion disait : "Je ne crains pas pour vous l'ennemi extérieur, mais je redoute fortement celui qui vient de l'intérieur." Ce hadith nous dévoile tout simplement le biais par lequel l'islamisme peut être attaqué. Par conséquent, le changement dans les pays arabo-musulmans ne peut provenir que de l'intérieur, le fait de le matraquer de l'extérieur ne fait que le forcer chaque jour davantage et de pire en pire.

La guerre contre cette menace mondiale ne peut, à mon avis, apporter ses fruits que dans la mesure où chacun de nous se donne la main pour participer à son combat chacun selon ses moyens. Sachez que l'islamise se base sur cinq grands circuits et pour le mettre à mort nous devons nous mobiliser sur cinq vaisseaux afin de bloquer leur productivité tôt ou tard.

 

Premier Vaisseau militaire : 

 
1) Il faut tout d'abord éliminer les ingrédients extérieurs qui alimentent les haines à l'intérieur des pays arabomusulmans. Je pense au conflit israélo-palestinien, et créer un Etat Palestinien à côté de l'Etat Israélien. Le statut de Jérusalem devrait être reporté et réglé par la suite, pour l'instant limitons-nous aux frontières reconnues en 1967. Il faut retirer ce prétexte de taille aux islamistes qui s'en alimentent sans limite pour soulever les masses populaires et gagner leurs sympathies.

2) Ensuite, il faut absolument que les américains et ses alliers se retirent coûte que coûte de l'Irak afin de le laisser se reconstruire de l'intérieur en toute indépendance sous le contrôle de l'O.N.U. Maintenant que le mal est fait essayons de limiter les dégâts. Sachez que Saddam, tout ayant été un dictateur notoire, il n'a jamais traité avec les islamistes en étant même leur pire ennemi, donc, sa chute est un gain de temps et une victoire islamistes sans précédent. Il faut stopper les américains dans leur ignorance du monde arabe et musulman et dans leur égoïsme qui ne semble pas connaître de limites. Ils s'en foutent du reste du monde et ne pensent qu'à leur intérêt et continuent à soutenir le régime wahhabite en Arabie saoudite, mettant en place le mal d'El Qaïda qui se retourne contre eux en premier avant de contaminer le monde entier. Et maintenant, ils nous ouvrent un nouveau camp d'entraînement en Irak toujours au nom du combat de l'axe du mal.

Après l'Iran, on va assister à la création d'un nouvel Afghanistan et quelques années après on verra surgir des terroristes islamistes irakiens partout dans le monde comme on a pu voir avec les terroristes arabes afghans.

3) il faut renforcer la collaboration internationale en matière de lutte contre le terrorisme. Une cellule internationale de lutte contre le terrorisme à base de spécialistes du monde entier devrait être dotée de moyens illimités afin de sauvegarder la planète de cette imminente menace qui nous concerne tous à égalité. Cette cellule doit être sous la direction de l'O.N.U. et doit comporter deux structures :

a) Une structure de collecte d'information pour le compte d'un service secret indépendant. L'objectif est d'infiltrer, d'observer et de contrôler les différentes mouvances et leurs modes de mobilisation afin de créer de nouveaux réseaux.

b) Une structure d'intervention rapide sous le contrôle de l'O.N.U. prête à intervenir pour frapper et neutraliser les terroristes partout dans le monde avec le soutien et la complicité des services sur place qui doivent lui prêter main forte à chaque fois que ça s'avère nécessaire.Il est temps de différencier entre un terroriste et un islamiste. Le premier est un criminel contre l'humanité et qu'il soit passif ou actif, il doit être frappé partout où il se trouve sans la moindre hésitation. Alors que le second on doit lui rendre un grand service en le mettant sous surveillance rapprochée afin qu'il n'accède au point de non retour en renforçant le camp des premiers.

Quand à la différenciation que nous devons appliquer afin de distinguer un musulman d'un arabe, elle vise de tomber dans l'amalgame du à l'ignorance de l'autre qui nourrit à sa manière cette montée de l'intégrisme religieux. Nous devons apprendre à faire la part des choses afin de ne pas s'attaquer systématiquement à toute femme qui porte le voile ou à n'importe quel homme qui fait pousser sa barbe. Ce sont ce genre de discriminations qui alimentent le rejet et l'incompréhension de l'autre. Il faut sensibiliser la masse populaire de ce danger afin qu'elle puisse collaborer dans cette lutte dans la mesure du possible.

Je suis contre le voile dans les écoles et les administrations tout comme je m'oppose contre tous signes religieux ostentatoires, mais je ne suis pas contre le voile dans les espaces publiques où chacun, du moment qu'il est majeur, est libre de son corps. Je suis catastrophé quand je me fais arrêter dans la rue uniquement parce que je porte une barbe ou parce que j'ai le profil de l'emploi. Si moi je demeure compréhensif face à ce genre de réactions, d'autres auront du mal à avaler la pilule et deviennent les proies idéales des islamistes recruteurs.

Notre combat se dirige contre une idéologie archaïque et non contre des personnes physiques, il ne s'agit pas de remplacer un terrorisme intellectuel par un autre, loin de là, il s'agit de se protéger et de défendre notre droit à la différence et à la liberté de conscience dans tous les sens du terme.

La majorité silencieuse qui est restée sans voix jusqu'à présent devrait se solidariser à l'échelle internationale afin de former une force invincible, à l'intérieur comme à l'extérieur des pays arabo-musulmnans, pour faire face à cette minorité terroriste fasciste qui ne se reconnaît qu'en elle-même.

 

Deuxième Vaisseau culturel : 

 
Ce sont les esprits libres issus de cette partie du globe qui résument, à moyen long terme, la solution efficace pour éradiquer le mal à sa racine en connaissance de cause. Cette élite doit oeuvrer pour mettre en place une révolution culturelle face à l'esclavagisme intellectuel et religieux qui cherche à maintenir la masse sous sa tutelleafin de l'exploiter au maximum pour atteindre ses objectifs mondialistes sans prendre en compte la seule valeur sacrée du droit à la vie. Pour y arriver plusieurs points doivent être prises en compter et concrétiser d'urgence.

1) Je ne dirai pas qu'il faille, seulement, fermer les organes de presse écrite ou audiovisuels, des chaînes satellites de propagande islamiste ou pro islamiste, on doit aller jusqu'à promulguer une loi dans ce sens afin de boucher les brèches qui nous ramènent à la politique d'endoctrinement et de lavage de cerveau en longueur de temps envers une population démunie et incapable de faire la part des choses.

2) Les actes et faits des esprits libres doivent être protégés de tout risque de censures abusives. Les athées du monde arabo-musulman doivent pouvoir s'exprimer librement en toute sécurité. Il faut cesser de prendre soin des sensibilités religieuses au détriment de la liberté d'expression et de conscience, qui, à chaque fois qu'elle émane de la bouche d'un athée, la sentence d'apostasie suivie de la condamnation à mort tombe sans que personne n'ose s'y opposer. Les ex-musulmans ont envie de lever leur voix aussi fort que celle des religieux sans être traités d'islamophobes, de traîtrise ou de mécréance uniquement parce qu'ils ont osé penser par eux sans se référer à la moindre nature divine sacrée.

3) Les médias du monde entier doivent donner la parole aux spécialistes, aux libres penseurs, aux athées, aux laïques... et à toute personne ouverte et tolérante pour sensibiliser les autres et les amener à prendre conscience de l'ampleur de cette maladie dangereuse.

4) Le programme de l'éducation nationale doit être révisé à tous les niveaux : primaire, secondaire et universitaire, afin de devenir conforme aux exigences de notre époque. Permettre et encourager l'impression d'ouvrages critiquant l'islam dans ses fondements que ce soit en arabe ou en toutes autres langues. Financer la création de chaînes de télévision et de radio ainsi que des organes de presse athée et laïque afin de réveiller la masse de sa léthargie ancestrale et l'extirpe des filets et de l'emprise islamistes.

5) Isoler tous les chefs et responsables religieux qui appellent au développement du prosélytisme pour mieux spolier les simples d'esprits de leur identité. Le racolage qu'on interdit aux sectes dans les rues et les lieux publics doit être proscrits au même titre aux adeptes des religions.

Troisième Vaisseau social : 

 
L'absence du droit de disposer de soi même est particulièrement flagrante dans les pays arabo-musulmans, qui, étant encore imbibés par l'emprise religieuse, craignent encore les représailles et le châtiment divin. Le régime patriarcal qui y règne prive les enfants d'être soi-même et provoque des crises d'identité graves et difficiles à gérer avec l'avance dans l'âge. La frustration et l'hypocrisie dans le domaine sexuel se dessinent à tous les niveaux sociaux tout en provoquant une double moralité implicite qui devient une coutume connue et reconnue de tous. Les non dits se tassent chaque jour davantage, je pense tout particulièrement à l'exercice de l'homosexualité féminine et surtout masculine à l'intérieur de toutes les familles sans que personne ose soulever la question ouvertement de peur d'être marginalisé sur le champs, voire même condamné et emprisonné pour non respect des moeurs du pays.

Face à cet état de fait trois points doivent être concrétisés : 
1) Les enfants doivent être protégés de toute influence parentale et doivent choisir leurs chemins librement. Les parents ne sont là que pour les assister. La religion qui s'hérite de père en fils doit cesser de s'imposer. Chacun est libre de choisir la religion qui lui convienne, d'en changer quand il le désire ou de n'en avoir aucune sans mettre sa réputation ou sa vie en danger.

2) Supprimer l'ensemble des lois qui se mêlent de la vie privée des citoyens. La liberté des moeurs incite les gens à adopter un comportement responsable au lieu de vivre éternellement sous tutelle comme des incapables dépourvus de jugement intègre.

3) Encourager la création des associations non gouvernementales afin de combler les lacunes de l'Etat qui ne peut à lui seul assumer l'ensemble des tâches et répondre aux besoins de ses citoyens. Les formations pour la défense des droits des animaux sont bien plus actives que celles qui doivent oeuvrer pour la défense des droits de l'Homme et du citoyen. L'argent dépensé dans les constructions des mosquées et dans l'impression gratuite du Coran doit être prioritairement distribué envers les nouvelles formations laïques qui poussent comme des champignons et ne demandent qu'à être encadrées et soutenues afin de se poursuivre dans la dignité.

 

.../...

 

 

link

Retour à l'accueil