Le 28 mars 2013, la Fondation pour la production des médias Al-Andalus, l´aile médiatique d´Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a annoncé l´ouverture d´un compte Twitter officiel dans un communiqué publié sur le grand forum djihadiste Al-Fida ´.

Contrairement à des centaines de comptes djihadistes sur Twitter, ayant peut-être (ou pas) des liens avec Al-Qaïda, le nouvel identifiant d´AQMI, @andalus_media, qui a attiré plus de 900 "followers" à ce jour, a été reconnu par Al-Fajr, la fondation officielle de médias d´Al-Qaïda. Cette reconnaissance sans précédent pourrait marquer le début de comptes officiels d´Al-Qaïda dans les réseaux sociaux.


Peu de temps après l´ouverture du compte, le groupe a publié trois tweets : l´un d´entre eux consiste en une déclaration adressée au peuple français, et en particulier aux familles des otages actuellement détenus par le groupe. Normalement, les déclarations de ce type sont mises en ligne sur les principaux forums djihadistes, tels Shumoukh Al-Islam ou Al-Fida ´.

 

Dans cette déclaration, mise en ligne sur http://justpaste.it/, un site de partage en ligne bien connu, le groupe a menacé d´exécuter les otages restants si la France ne mettait pas un terme à sa guerre au Mali. En outre, il a accusé la France d´être responsable de la mort de ses citoyens enlevés, en raison de son refus de négocier et de ses tentatives de recourir à la force pour les libérer, et a reconnu l´exécution de l´otage français Philippe Fardon pour venger le meurtre de femmes et d´enfants dans le nord du Mali.

Le groupe a également précisé qu´il se réservait le droit d´exercer des représailles contre le peuple français, celui-ci étant considéré comme responsable de la libre élection de son gouvernement.


 

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org

Retour à l'accueil