Emirates 24/7

















 

 

 

Les joueurs ayant l'intention de rejoindre Michel Preud'homme à Al-Shabab vont devoir faire attention. La police religieuse en Arabie saoudite a officiellement interdit les joueurs d’aborder leurs tatouages. Les joueurs tatoués doivent acheter un bandage pour couvrir les bras. 
L'interdiction intervient car une commission a constaté que les tatouages ont une mauvaise influence sur les jeunes. Le Colombien Juan Pablo Pino, le joueur d'Al Nasr et bien connu des fans de Charleroi, a été le premier joueur à en faire les frais. Il a été arrêtédans un centre commercial à Riyad. Pino a dû comparaître devant un comité parce qu'il faisait ses courses avec une chemise à manches courtes et ses tatouages étaient visibles. 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Observatoire du Moyen-Orient

 




 ici dans la Reppublica 
Retour à l'accueil