Sumiati binti Mustapa Salan

 

 

L'Arabie Saoudite siège à la commission des droits de la femme de l'ONU 

Voici l'atroce histoire de Sumiati binti Mustapa Salan.

 

 


 

 


Arrivée en Arabie Saoudite en juillet 2010 pour travailler comme employée de maison (en réalité esclave) Sumiati binti Mustapa Salan ,une indonésienne de23 ans a fui en Novembre et s'est présenté à l’hôpital de Medine mutilée de la lèvre supérieure et des sourcils , d'une partie de la peau de la tête, des brûlures sur tout le corps et une fracture d'un doigt

Un Saoudien ,Z.S., a témoigné que c'est sa mère, Um Muhammad , 53 ans, qui a  torturé la femme de ménage indonésienne,

Le fils, ZS, a déclaré aux policiers que sa mère, qui est dans la cinquantaine, avait torturé la jeune femme. Il a également dit que sa mère a essayé de tromper la police en qu'elle avait tenté de se suicider.
Sur la base du témoignage de son fils la police a arrêté la femme, qui est veuve.
La source a déclaré qu'elle a déclaré aux officiers que la servante a essayé de se suicider et qu'elle l'avait empêchée de le faire.
La mère avait aussi affirmé que la jeune femme avait des blessures à son visage, car elle était tombée sur le sol.
La femme de chambre, cependant, a témoigné qu'elle était torturée par son employeur.

Elle était «dans un état ​​très grave", a déclaré Mirlina, qui travaille à l'hôpital du roi Fahd. "Son corps a été brûlé à de nombreux endroits, les deux jambes étaient presque immobiles, certaines parties de sa peau sur la tête ont été enlevés et des marques fortes de vieilles blessures sur son corps ont été notamment la perte de peau sur les lèvres et la tête, un doigt fracturé et une plaie près de l'oeil. Son corps montre à quel point elle a été traitée. "

Mustapa, affirme  que la mère et la fille de son "parrain" (les employeurs sont les "parrains" de leurs salariés étrangers dans tous les pays du golfe)  l'a traitée très mal, que la mère fréquemment battue sévèrement et l'a brûlée avec un fer chaud.
Un médecin de l'hôpital du roi Fahd a déclaré Mustapa "a été blessé de la tête aux pieds quand elle a été admise. Elle était inconsciente. "

La femme de chambre va récupérer, le médecin a dit, mais il faudra au moins deux semaines pour elle de guérir et qu'elle devra subir une chirurgie plastique.
Mirlina a dit à Saudi Gazette que l'état Mustapa, qui a été très mal quand elle a été admis, s'est amélioré et elle est sur ​​la voie de la guérison.
Quand elle est arrivée, son taux d'hémoglobine était  de 6g/l, la normale est de12g/l.

La femme n'a été condamnée qu'a 3 ans de prison le 10 Janvier 2011.

Puis en appel,  en mai ,la cour a ANNULE de la condamnation, déclarant l'employeur non coupable: celle ci affirme que Mustapa s'est mutilée elle même et qu'elle a comploté pour la mettre en prison elle réclame des dommages et intérêts pour avoir été injustement incarcérée pendant 5 mois!

Mustapa a fait appel de cette décision: elle a été déboutée le 28/9/11 . Le tribunal a statuéqu'il manque de preuves indiquant que c'est bien l'employeur , Mme Um Muhammad,  qui l'a torturé et qu'étant donné qu'elle ne s'est présentée à l’hôpital qu'au bout d'une semaine de fougue il existe trop de doutes sur la véracité des accusations.

Les représentants de l'Indonésie sont furieux : l'année dernière une employée violée et maltraitée avait tué son "parrain"  et avait été décapitée par la justice Saoudienne et maintenant la tortionnaire d'une employée est acquittée!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour à l'accueil