Il risque la décapitation. Cet article indique que l'autre homme accusé d'apostasie sur Twitter, Hamza Kashgari, est toujours incarcéré et en attente d'une décision du tribunal de la charia.

Arabie-salama
__________________

Un Arabe est accusé, en Arabie saoudite, d'avoir offensé l'islam et son prophète Mahomet dans des remarques sur son compte Twitter. Il s’agit du 2e homme à être accusé d'apostasie dans le Royaume.

Des centaines d'utilisateurs de Twitter ont réclamé l’arrestation de Mohammed Salama pour apostasie comme ce fut le cas pour Hamza Kashgari, incarcéré pour avoir offensé le Prophète dans des tweets. «Mohammed Salama a suivi les traces de Hamza Kashgari», rapporte le quotidien en langue arabe Sabq, sans préciser sa nationalité.

Le quotidien indique que M. Salama a annulé son compte Twitter de peur d’être arrêté, ajoutant qu’il avait été licencié de son emploi dans une entreprise de produits laitiers en Arabie Saoudite. Selon le quotidien, qui a publié une partie des commentaires de Salama, celui-ci a écrit que le prophète avait déjà tenté de se suicider parce qu'il doutait du coran. [...]

Sources : Another Twitter user accused of apostasy in Saudi Arabia, Emirates 24/7, 25 mars 2012 et http://www.postedeveille.ca/Traduction par Poste de veille

Retour à l'accueil