Introduction


Le 19 décembre 2012, le site iranien Qodsna.com, affilié à la Société de défense de la nation palestinienne, subventionnée par le régime, publiait deux articles antisémites sur la fusillade de l’école primaire Sandy Hook de Newtown, dans le Connecticut aux Etats-Unis, affirmant que les victimes aussi bien que le tireur, Adam Lanza, étaient juifs, et que les médias du monde entier s´étaient abstenus de communiquer cette information.

Selon le premier article, intitulé « Les origines communes des crimes de Palestine et de Sandy Hook », d’Ali Haj Mohammadi, les médias occidentaux ont délibérément dissimulé le fait que Lanza était juif, puisqu’il était difficile pour les médias américains fondamentalement anti-islam - contrôlés par le « sionisme d’Amérique », de le signaler.

L´article ajoute que Lanza, comme d´autres Juifs ashkénazes, y compris les dirigeants israéliens, était atteint d´une forme de « maladie mentale » qui lui faisait haïr autrui et le transformait en assassin. Il établit également un lien direct entre Lanza et les dirigeants israéliens, alléguant que les crimes de ces derniers contre les Palestiniens sont un autre symptôme de cette maladie.

Le deuxième article, intitulé « Le plan de contrôle des armes à feu du lobby sioniste pour l’Amérique », affirme que suite à la fusillade, « les rabbins juifs » des États-Unis ont réagi par des appels à l´action, redoutant une vague d´attentats antisémites suscitée par les actions du gouvernement israélien, en particulier à Gaza. Il ajoute que la fusillade était le résultat de la haine croissante à l’encontre des Juifs aux Etats-Unis.

En outre, l´agence de presse iranienne Fars a publié un certain nombre de caricatures tournant les États-Unis en dérision, pour leur politique relative aux armes à feu.

Ci-dessous les traductions des deux articles :

« Les racines communes des crimes de Palestine et de Sandy Hook »


« Le point... non signalé par les réseaux médiatiques, contrôlés par le sionisme en Amérique... est qu’Adam Lanza était juif »


« Vendredi dernier, le 14 décembre, Adam Lanza, le célèbre assassin américain, a tué 27 personnes [sic, en fait 26] dans une école de Newtown, Connecticut, aux États-Unis, avec une mitrailleuse militaire. Ce jour-là, et le lendemain, cette information a fait les gros titres à l´intérieur et à l´extérieur des Etats-Unis. En effet, le choc émotionnel provoqué par l´assassinat d’enfants dans un cadre culturel était immense et tout le monde était scandalisé.

Mais le fait qui n´a pas été signalé par les réseaux médiatiques, contrôlés par le sionisme d’Amérique, ou par les médias de notre pays [l´Iran], souvent grand consommateur [de ces réseaux] - est qu’Adam Lanza était juif, et qu’il a grandi dans une famille juive et un milieu juif.

L´effroyable massacre de 27 personnes, dont 20 enfants de moins de 10 ans, a représenté, pour les médias américains et occidentaux, dont le refrain [les chaînes satellites] a toujours contenu des thèmes anti-islam, une riposte, avec tambours et trompettes, qui aurait pu affaiblir le processus d´islamophobie [mené par les médias occidentaux]. Pour cette raison, les directeurs des médias occidentaux ont décidé d’occulter cette question, afin que personne ne puisse dire que dans le plus effroyable assassinat intervenu aux Etats-Unis, le meurtrier, tout comme les victimes, étaient juifs. »

En plus d´être juif, « Lanza était un malade mental, qui souffrait du syndrome d’Asperger... Les personnes atteintes de cette maladie haïssent la société qui les entoure »

« Mais que s´est-il réellement passé [?] Selon la plupart des sites populaires américains qui ne jouissent pas des faveurs du lobby juif, comme Firstpost ou certains sites du mouvement [Occupy] Wall Street, Adam Lanza était juif.

Autre point : les médias sionistes n´ont pas révélé [les autres] dimensions de l´incident. Ils ont publié une photo de Lanza enfant, pour montrer sa naïveté – alors qu´à 20 ans, Lanza avait une expression agressive.

[Mais] un autre point important que certains sites américains ont mentionné est que Lanza était un malade mental, qui souffrait d´Asperger, un [handicap] de la communication ; les personnes atteintes de cette maladie haïssent la société qui les entoure [accentué dans l´original].

Celui qui est atteint de cette maladie ne souhaite pas établir de relation avec la société, est indifférent à la souffrance [des autres], et parfois même [la] recherche.

Selon Wikipedia, cette maladie diffère de l´autisme en ce que l´individu atteint est capable de parler avec les autres et n’a aucun problème cognitif. En fait, cette maladie se caractérise par une aversion pour la société.

Il est intéressant de noter que selon certains sites médicaux, cette maladie est courante chez les Juifs occidentaux, c´est-à-dire ashkénazes, qui poursuivent sans crainte leur oppression historique des Palestiniens [accentué dans l´original].

Un meurtrier juif a attaqué ses coreligionnaires et les a massacrés... Aucun réseau médiatique américain n’a
​​eu le courage de le signaler.

Adam Lanza était lui aussi un Juif ashkénaze qui détestait autrui, mais nul ne pouvait avoir détecté cette maladie, puisqu´il parlait comme les autres et était conscient du monde qui l’entourait, comme les autres. Mais dans son cœur, il nourrissait de la haine, [qui a explosé] vendredi aux Etats-Unis, aux yeux de tous.

Et bien sûr, les victimes de cet incident étaient également majoritairement juives. Selon un rapport d’une agence de presse française, les enfants assassinés ont été enterrés mardi lors d´une cérémonie juive. Ainsi, dans cet effroyable incident, un meurtrier juif a attaqué ses coreligionnaires, les massacrant de la pire façon qui soit.

Aucun réseau médiatique américain n’a eu le courage de signaler ce point. »

« Le plan de contrôle des armes à feu du lobby sioniste en Amérique »

« Le lobby sioniste américain a commencé à faire pression... pour une législation sur le contrôle des armes à feu en Amérique, suite à l’assassinat de plusieurs Juifs »

« Le lobby sioniste américain a commencé à faire pression sur de hauts responsables américains pour une législation du contrôle des armes à feu en Amérique, en raison de l´assassinat de plusieurs juifs dans l’effroyable incident de l´école primaire Sandy Hook, dans le Connecticut, aux États-Unis. Selon un rapport publié dans le Jewish Telegraph [sic]
[1] un groupe de Juifs a annoncé son intention de légiférer le contrôle des armes à feu aux États-Unis.

Le rabbin David Saperstein, directeur du ‘Centre des affaires religieuses juives’ [sic]
[2] aux États-Unis, a déclaré : ‘Nous créons une coalition [pour nous assurer que] des lois seront votées [permettant] le contrôle des armes à feu.’ Ces dernières semaines, suite au massacre à l´école du Connecticut dans lequel 20 personnes [sic] ont trouvé la mort, dont sept enfants [sic], [3] des rabbins juifs ont rejoint cette coalition afin de contraindre les législateurs américains à promulguer une loi à ce sujet. »

« Les rabbins juifs, qui se sont tus dans le passé concernant ces tueries, contraignent aujourd’hui l´administration américaine à durcir les lois sur le Contrôle des armes à feu »

« Le taux [aux Etats-Unis] de meurtres par armes à feu est 19,5 [%] plus élevé que dans les [autres] pays développés - et chaque année, 30 000 attaques armées tuent des milliers d´Américains. Les Américains se demandent pourquoi les rabbins juifs, qui se sont toujours tus sur ces tueries, forcent à présent l´administration américaine à durcir les lois sur le contrôle des armes à feu - des lois inchangées depuis le 18e siècle et qu´aucun président n´a encore réussi à amender.

La seule raison à cela - qui est malheureusement dissimulée par les médias, volontairement ou involontairement - est que le tireur et 20 des victimes étaient juifs. Ce point essentiel n´est pas mentionné par les médias du monde. »

« Les dirigeants [juifs] voient les mesures prises par le gouvernement israélien dans le monde comme la seule raison de cette [haine] »

« La haine des sionistes grandit de jour en jour en Amérique. Les attaques contre les Juifs et les expressions de haine à leur égard dans les réseaux sociaux se multiplient également chaque jour. Cela effraie la communauté juive et ses dirigeants. Des messages tels que ‘L´an dernier, seulement 58 Juifs ont été tués, par rapport à 10 728 Américains’, ‘Honte à toi, Juif’ et ‘Les Juifs sont des nazis’ se trouvent partout dans les réseaux sociaux.

La grande vague d´opposition en Amérique au massacre par Israël [de Palestiniens pendant] les huit jours de [la guerre] à Gaza est un [autre] indicateur de cette haine. C’est cette haine qui a déclenché un événement comme celui de l´école de Newtown, où 20 [sic] Juifs ont été assassinés.

Les rabbins juifs pensent que c´est le début d´un processus antisémite en Amérique, et ils ont fondé cette coalition afin de ralentir [ce] processus. Ces leaders voient les mesures prises par le gouvernement israélien à travers le monde comme la seule raison de cette [haine]. »




Par : E. Zigron et A.Savyon * * E. Zigron est chargé de recherche au MEMRI ; A. Savyon est directrice du projet de MEMRI sur les médias iraniens.




Notes :

[1] Le Jewish Telegraph est un journal britannique, tandis que Jewish Telegraphic Agency est une agence de presse américaine.
[2] Selon le site web du RAC, le rabbin David Saperstein représente le Mouvement réformateur juif face au Congrès et à l´administration américaine, en tant que directeur du Centre d´action religieuse du judaïsme réformé (RAC). http://rac.org/aboutrac/leadershipandstaff/rds/
[3] Une vingtaine d´enfants et six adultes ont été tués dans l´école.
[4] Fars (Iran), 19 décembre 2012.
[5] Fars (Iran), 18 décembre 2012.
[6] Fars (Iran), 17 décembre 2012.
[7] Fars (Iran), 17 décembre 2012.
[8] Fars (Iran), 15 décembre 2012.
[9] Fars (Iran), 15 décembre 2012.

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

Retour à l'accueil