Karachi (Agence Fides) – Des bandes armées de militants radicaux islamiques continuent à terroriser les chrétiens du quartier d’Essa Nagri, la plus grande concentration de chrétiens au sein de la ville de Karachi où vivent environ 50.000 fidèles qui, depuis des mois, subissent des violences inouïes, dénoncées également par des parlementaires chrétiens (voir Fides 26/05/2012). Comme cela a été communiqué à Fides, les intimidations se poursuivent. Le 2 juin, un jeune chrétien, Kala Masih, a été enlevé par un groupe d’hommes armés qui l’a malmené, demandant une rançon à sa famille, pourtant très pauvre. Grâce à l’intervention d’un certain nombre de militants de l’ONG d’inspiration chrétienne and Action for Social Services (MASS), le jeune homme a été relâché trois heures après son enlèvement. Sa famille, par crainte de rétorsions, n’a pas même voulu déposer plainte devant les autorités de police, affirmant par ailleurs n’avoir aucune confiance dans les forces de l’ordre. Quelques jours après, les terroristes ont pris pour cible un certain nombre de membres de l’ONG MASS actifs au sein de projets sociaux à Essa Nagri. Le 8 juin, l’opérateur Aslam Masih, qui vit dans le quartier, a été pris et battu par un certain nombre de radicaux qui ont demandé à sa famille une forte somme, menaçant de faire un massacre s’ils n’avaient pas obtenu ce qu’ils demandaient. La famille, terrorisée, a été transférée dans une localité tenue secrète.

 

(PA) (Agence Fides 13/06/2012)

Retour à l'accueil