Une dépêche d’Asia News qui vient de tomber sur les violents affrontements qui ont ensanglanté l’Assam, en Inde et provoqué l’exode d’au moins 170 000 Bodos. Elle donne la parole à un prêtre catholique local de la tribu Bodo, dont le nom n’est pas révélé pour des raisons évidentes de sécurité. Voici ce qu’il déclare :

Chassés par les musulmans, 170 000 Bodos sur les chemins de l'exode

« La crise humanitaire en Assam à l’ampleur d’un ras-de-marée (…) La réalité de ce qui se passe est bien pire que ce qu’en montrent les médias locaux. Les télévisions nous montrent des scènes de destructions dont les seules victimes sont des musulmans. Mais ce n’est en rien comparable avec ce que avec ce que supportent les “tribaux” (…) Il y a un déséquilibre entre la population indigène et les musulmans. Les “tribaux” sont devenus une minorité, les musulmans ont occupé leurs terres, une appropriation réalisée avec la connivence des autorités locales, poussant les Bodos à la pauvreté et à la marginalisation (…) Environ 70 % des familles tribales n’ont plus de terres alors que 90 % de cette population en vit. Des petits lopins ne peuvent assurer la survie de ces gens. Le résultat c’est que la moitié souffre de faim. Les souffrances de ce peuple sont vraiment intenses, leurs regards sont désespérés et ils ne voient aucun avenir. Ils ont tout perdu : maisons, terres, fermes, récoltes… tout a été pillé et détruit par les immigrés musulmans. C’est partout comme cela, même dans les zones où les musulmans sont minoritaires ».

D.H.

Source : Asia News et http://www.christianophobie.fr/

Retour à l'accueil