00 Abdellah-Jaballah.jpg

 

Au Bourget, le président de l'UOIF a dénoncé " le racisme, l'islamophobie et l'antisémitisme ". Toutefois, il a tenu à rappeler que pour les musulmans " la famille, c'est la réunion d'un homme et d'une femme "

Les papes se sont succédé jusqu'à Benoît XVI, sans dissimulation ont pris une position inhumaine et dangereuse pour dénoncer l'homosexualité

Clairement formulée par les papes cette inacceptable discrimination envers les homosexuels ne souffre pas la comparaison avec la position hypocrite du président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, qui lui s'octroie de rappeler que pour les musulmans " la famille, c'est la réunion d'un homme et d'une femme "

Dans l'actualité, ce qui fait la différence entre un représentant de la religion catholique qui ne comprendra jamais que les femmes et les hommes s'attirent mutuellement et un chef musulman qui attise la haine de l'autre, l' homosexuelle ou l'homosexuel se traduit dans sa façon hypocrite de les montrer du doigt en évitant de les nommer

C'est une méthode, une pratique à la petite semaine, dans un pays ou ces chefs religieux savent qu'ils représentent une minorité religieuse, la '' meilleure façon '' de tenter de se faire passer pour un modéré respectueux des valeurs de notre république laïque

Un chef religieux qui présentent les musulmans comme un groupe stigmatisé alors qu'il est le premier harangueur d'entre-eux à stigmatiser les personnes non-hétérosexuelles

Cet individu à en outre le culot de prétendre légitime la lutte contre l'antisémitisme, alors que dans l'enceinte du Bourget s'effectue des quêtes pour les palestiniens - qu'à longueur d'années les pro-palestiniens [ majoritairement des musulmans ] manient un insupportable manichéisme et sont responsables de la recrudescence, de la montée ces dernières années, de l'antisémitisme dans notre pays

Quand à se dire victime de l'islamophobie, c'est un comble, quand partout dans le monde islamique domine l'intolérance, on emprisonne, assassine, les non-musulmans, notamment des incroyants ou des homosexuels, quand en France dans leur charte figure l'interdiction de l'apostasie

Cela dépasse l'entendement que ce chef religieux puissent imaginer que les français attachés aux valeurs de l'humanisme soient frappés de cécité au point de valider un discours d'un contenu idéologique parmi les plus méprisants et les plus sectaires

L'interdiction de l'apostasie est une expression du rejet de l'autre, c'est le socle xénophobe, le premier facteur de division dans la population d'un pays -

 

 

 

Crab – 08 Avril 2012/http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/04/index.html

Retour à l'accueil