Les conflits islamiques sectaires débordent en Occident.

______________

La mosquée chiite RIDA a été incendiée peu avant 19 heures et a brûlé, rue du Docteur De Meersman à Anderlecht, confirme Marie Verbeke, porte-parole de la zone de police Midi.

Belgique-mosqueeVers 18h30, un homme s’est introduit dans la mosquée qui accueillait ses fidèles. Il s’agirait d’un Salafi. L’homme est entré armé d’une hache, de cocktail Molotov ainsi que d’une jerricane d’essence. Il a d’abord cassé les fenêtres à l’aide de sa hache. Puis il a envoyé plusieurs cocktail Molotov à l’intérieur de la mosquée. Les fidèles l’ont immobilisé à l’intérieur en attendant l’intervention de la police. L’iman de la mosquée âgé de 47 ans y a laissé la vie en essayant d’éteindre l’incendie. ... L’incendiaire a pu être interpellé. [...]

La vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praile, qui est elle-même chiite, se déclare « consternée » par le drame. Elle met en cause des extrémistes salafistes. La mosquée chiite Rida a effectivement déjà fait l’objet de menaces salafistes, en 2007. « Le centre islamique Rida, qui est la plus importante mosquée chiite de Bruxelles, avait déjà dû être placée sous la protection de la police, voici quelques années », précise encore Isabelle Praile. « D’après ce que je sais, un des jeunes agresseurs – ils seraient au nombre de trois – aurait évoqué la situation en Syrie pour justifier l’incendie… Je ne peux que déplorer la propagande anti-chiite que véhiculent en Belgique certains Etats, comme le Bahreïn. » [...]

 

 

Sources : Le soir.be, par Didier Haine, 12 mars 2012 via Poste de veille

Retour à l'accueil