Bordeaux : Le Front de Gauche fait-il la promotion d’un antisémite ?

Le Front de Gauche, qui regroupe le Parti de Gauche et le Parti Communiste aura pour candidat l’ancien sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon. Toujours prompte à donner des leçons de morale, la formation dirigée sur Bordeaux par Jean-Michel Mespoulède (syndicaliste CGT à EDF), fait la promotion d’un drôle de personnage dans sa lettre aux adhérents de février 2012 : Mikis Theodorakis (photo).

Le compositeur et ancien ministre Grec, proche du parti communiste, traîne en effet une sulfureuse réputation. En 2003, il déclarait à propos du peuple juif : « nous pouvons dire que ce petit peuple est à la racine du mal ». Mais ses propos du 3 février dernier ont soulevé une nouvelle polémique. Dans un entretien donné à la chaine de télévision grecque HIGH, Míkis Theodorakis déclarait : « Oui, je suis antisémite et antisioniste (…) les Américains juifs se cachent derrière tout, les attentats en Irak, les attaques économiques en Europe, en Amérique, en Asie. Ils sont aussi derrière la crise économique mondiale qui a aussi touché la Grèce ».

La Licra et Sos-Racisme vont-ils donc condamner le Front de gauche pour cette curieuse promotion ? Que dirait-on si c’était un parti de l’autre bord de l’échiquier politique qui était mêlé à cette affaire ? Poser la question, c’est déjà y répondre.

 

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://www.infos-bordeaux.fr/].
Retour à l'accueil