Un groupe islamiste en Belgique intensifie une campagne de propagande et d’intimidation visant à transformer le pays en un Etat islamique.

Au cours des derniers mois, Sharia4Belgium, une organisation musulmane qui veut mettre en œuvre la charia islamique à travers la Belgique, devient de plus en plus violente dans ses appels aux autres musulmans pour renverser l’ordre démocratique dans le pays.

Le dernier opus de cette agitation islamiste se présente sous la forme d’une vidéo dans laquelle le Belge islamiste Cheikh Abou Imran déclare que le drapeau noir du Jihad islamique «bientôt flottera au-dessus de tous les palais d’Europe.”

La vidéo, du 11 décembre 2011, qui a été traduit en anglais par le Middle East Media Research Institute (MEMRI), montre Imran en tenue de camouflage militaire appelant à la destruction de l’Atomium, un monument à Bruxelles qui est le symbole national de la Belgique.

Imran dit: “Ceci est un message court au roi de Belgique et spécifiquement pour les musulmans en Belgique. C’est le drapeau [drapeau noir du djihad] qui, si Allah le veut, flottera bientôt au-dessus de ce bâtiment là-bas [Palais Royal Belge]. Là vous voyez le drapeau belge, celui des infidèles, et bientôt vous y verrez le drapeau du “il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah” au dessus de ce palais et au dessus de tous les palais d’Europe, jusqu’à ce que, si Allah le veut, nous arrivions à la Maison Blanche. Nous ne nous reposerons pas. Nous n’arrêterons pas jusqu’à ce que ce drapeau flotte au-dessus de ce bâtiment.”

La vidéo se poursuit ensuite par un autre endroit à Bruxelles, à savoir l’Atomium. Imran dit: “Nous pouvons voir aujourd’hui comment les gens prennent des photos, et comment les gens de tous les coins de Bruxelles et de toute l’Europe, viennent ici pour ce qui est appelé « le tourisme » pour prendre des photos de ce monument. Ils tiennent à ce monument. Sur le dessus, vous pouvez voir le drapeau belge. Ce monument est un symbole de la Belgique… Bientôt, la Belgique va s’écrouler. Qu’Allah les disperse de leur pays. Amen. Puis ce symbole sera inutile pour eux. “

 

Imran continue: «Regardez comment les gens perçoivent ce monument de Taghout (transgression), leur idole… Nous devrions détruire ces monuments ! Comment pouvons-nous démontrer que nous sommes musulmans… Nous devons nous libérer de cette idolâtrie… Nous appelons chacun à rester loin des idoles et de l’idolâtrie. L’une de ces idoles est l’Atomium ici derrière nous, avec le drapeau du gouvernement transgresseur de Belgique au-dessus de lui, un symbole du régime transgresseur, du système transgresseur des dirigeants de ce pays.

“Mais si Allah le veut, la Belgique sera bientôt libéré du polythéisme et de l’idolâtrie… Nous promettons de nettoyer la Belgique du système d’idolâtrie ainsi que des idoles elles-mêmes. Ensuite, nous allons démolir ce symbole, ce monument. Pourquoi? Nous devons nous assurer la sécurité des musulmans de Belgique et des non-musulmans dans l’État islamique qui va remplacer cette transgression. Allah le veut, plus les musulmans participeront, plus vite nous atteindrons notre objectif de libérer la Belgique de la tyrannie et de l’idolâtrie, et nous mettrons en œuvre le Tawhid [doctrine islamique] dans nos vies. Laissez-nous vivre dans un Etat islamique, dans lequel il n’y a pas d’idolâtrie, mais seulement «que de Dieu qu’Allah dont Mohammed est le prophète.”

Cette vidéo apparaît quelques jours après qu’une foule de musulmans appartenant à Sharia4Belgium ait pris d’assaut un débat à Amsterdam, entre deux groupes de musulmans libéraux. Ceux affiliés à l’écrivain canadien Irshad Manji et la députée Vert néerlandaise et marocaine Tofik Dibi.

Agitant un drapeau djihadiste, les islamistes ont crié “Allahu Akbar!” (Allah est Grand) et menaçaient de briser le cou de Manji. Ils ont alors exigé que les deux intervenants, Manji et Dibi, soient exécutés pour apostasie.

Ce débat du 8 décembre 2011 sur la façon dont les musulmans libéraux peuvent empêcher l’islam d’être détourné par des extrémistes a eu lieu salle de Baile au centre-ville d’Amsterdam, et a été parrainé par la Fondation européenne pour la démocratie (basée à Bruxelles). L’événement a repris après que la police ait arrêté plusieurs des islamistes.

Auparavant, 40 membres de Sharia4Belgium, engagés dans le “Campus Jihad” avaient perturbé un discours sur l’islam de l’auteur hollandais Benno Barnard. La conférence, intitulée «Le débat sur l’islam: Vive Dieu, vers le bas avec Allah», faisait partie d’une série d’entretiens à l’Université d’Anvers, à propos des Lumières.

En Septembre, Sharia4Belgium établissait en Belgique le premier tribunal islamique de la charia à Anvers, la deuxième plus grande ville du pays. Les dirigeants du groupe disent que cette création d’un tribunal islamique était importante pour contester “l’autorité de l’Etat comme exécuteur de la protection du droit civil garanti par la constitution belge.”

Les juges musulmans autoproclamés du tribunal islamique appliquent la loi islamique, plutôt que le système laïque belge pour résoudre les litiges impliquant des questions de mariage et de divorce, la garde des enfants et de pension alimentaire pour enfants, ainsi que toutes les questions liées à l’héritage.

Contrairement au droit civil belge, la loi islamique ne garantit pas de droits égaux pour les hommes et les femmes; les détracteurs du tribunal de la charia disent qu’il va saper les droits des femmes musulmanes dans le mariage et l’éducation. Et Sharia4Belgium d’expliquer que sa cour d’Anvers va “éventuellement étendre ses compétences et gérer les affaires criminelles.” Mais Sharia4Belgium s’attend aussi à ce que des non-musulmans se soumettent à la charia.

Une archive partielle d’une version antérieure du site Web de Sharia4Belgium comprend une menace, sous la forme d’une invitation appelant tous les Belges à se convertir à l’islam et à se soumettre à la charia ou à en subir les conséquences.”

Le texte dit: «Cela fait maintenant 86 ans depuis la chute du califat islamique. La tyrannie et la corruption dans ce pays [Belgique] ont prévalu; on passe d’un scandale à l’autre. Les crises économiques, la pédophilie, la criminalité, de l’islamophobie croissante, etc… (…) Dans le passé, nous [les musulmans] avons sauvé l’Europe de l’âge des ténèbres, nous avons maintenant l’intention de faire la même chose. Maintenant nous avons la bonne solution pour toutes les crises. Cette solution, c’est le respect de la loi divine, à savoir la charia. Nous appelons à la mettre en œuvre à travers la charia en Belgique.

“La charia est le système idéal pour l’humanité… En conséquence, nous invitons la famille royale, le parlement, toute l’aristocratie et chaque résident belge à se soumettre à la lumière de l’Islam. Sauvez-vous et sauvez vos enfants de la punition douloureuse de l’au-delà et accordez vous la vie éternelle au paradis. “

Un cache de l’image de fond montre le drapeau noir du djihad volant au-dessus du Parlement belge. Jusqu’à récemment, la page Youtube de Sharia4Belgium (qui a été fermée) a été utilisée pour inciter les musulmans à la guerre sainte. Le groupe avait posté des vidéos avec des titres tels que «le Jihad est obligatoire», «Encourager le Jihad», «duel & guérilla» et “Les vertus du martyre.”

Dans un récent débat avec Filip Dewinter, un homme politique belge d’extrême droite qui a, selon lui, “permis de sensibiliser le public aux dangers posés par l’islam radical”, Imran dit: “Il y a beaucoup de musulmans dans la politique belge, ce qui est quelque chose que je ne peux pas comprendre. Vous êtes soit un musulman, soit un démocrate, vous ne pouvez pas être les deux à la fois. Je n’ai pas d’affaire avec des infidèles. Ma mission est de servir Dieu, pas des infidèles. “

Imran a poursuivi: «Tournons la Belgique en un État islamique, nous avons assez de juges, d’universitaires et de leaders qui peuvent devenir des califes… Filip Dewinter a raison. C’est le début de l’islamisation d’Anvers et de tous les infidèles: S’adapter ou partir! “

 

Adapté d’un article de Soeren Kern – Stonegate Institute – JSSNewsInscrivez-vous à la newletter de JSSNews

Retour à l'accueil