Jeudi 22 septembre dernier, un groupe armé de terroristes islamistes du Boko Haram s’est présenté au marché du village de Mandala (département de Tahoua, sud du Niger) et ont agressé des marchands leur ordonnant de réciter des versets du coran. Cinq de ces derniers, chrétiens et ignorants de cette compilation des mahométans, ont été abattus sur place. Cette même secte islamiste opère aussi au Nigéria, État frontalier du Niger méridional, et s’est “illustrée”, le 17 septembre dernier, en tuant par balles ou en découpant à la machette trois membres de la communauté chrétienne d’Ungwan Rana Bitaro (État de Kaduna), dont une fillette de 13 ans. C’est le quatrième raid du Boko Haram au Niger depuis le début de l’année.

 

 

Religion de paix et de tolérance, vous dis-je.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Daniel Hamiche

Source : Compass Direct News

Retour à l'accueil