logo-comores

Musta Kim, un chrétien comorien, a contracté une grave maladie de peau alors qu’il était emprisonné pour sa foi. Aujourd’hui libéré, mais rejeté par sa famille, il ne sait vers qui se tourner.

 

Musta Kim souffre d’une infection de la peau, comparable à la gale, qu’il a contractée en prison et qui s’est répandue sur la totalité de son corps. Comme son état ne cessait de se détériorer, les autorités l’ont transféré de la prison à l’hôpital Catholique de Mboeni et ont accepté de le libérer après 8 mois de détention sans procès.

Si Musta s’est retrouvé en prison, dans des conditions d’hygiène déplorables, c’est à cause de sa foi et de son engagement actif dans l’église souterraine de sa région.

Des jeunes de son quartier, qui se doutaient que Musta s’était converti, avaient tenté de s’introduire chez lui pour trouver des preuves. Mais c’est la police, appelée après la tentative de cambriolage, qui a trouvé chez Musta la bible et le film Jésus qui l’ont conduit derrière les barreaux.

 

 

Sources : Portes Ouvertes/actualitechretienne

Retour à l'accueil