Idéologiquement, les prédicateurs proches de l’UOIF tiennent des discours de victimisation, les Musulmans sont persécutés, piégés par des complots organisés par les médias et l’état, ceci afin d’isoler la communauté Musulmane, et de l’opposer ainsi aux institutions républicaines et laïques, et aux autres communautés.

On peut prendre un exemple en écoutant le sermon de l’imam Rachid Lamarti sur « La question du vote et la participation électorale » donné le 20 avril 2012, à la Grande Mosquée de Mons-en-Baroeul, un extrait (hard-copy) :

                                                                499949MosqueMonsRachidLamarti Ahmed Jaballah dans religion
- l’imam Rachid Lamarti, prédicateur à la Mosquée de Mons-en-Baroeul

« Nous en tant que Musulmans, lorsque nous demandons nos droits, ils ne sont pas toujours pris en compte. Pourtant, nous sommes beaucoup plus nombreux que les autres communautés. Nous sommes beaucoup plus nombreux que ces lobbys là. Quelle en est la raison à votre avis ? Est-ce le nombre de croyants Musulmans qui est défaillant ? Est-ce le nombre de ceux qui ont la capacité de vote qui est défaillant ? Non. Lorsqu’il s’agit de la question de l’Islam dans les médias, regardez comment nous sommes traités, est-ce que vous pensez que nous sommes traités comme cela parce que nous sommes incapables de nous défendre ? Est-ce que vous pensez que ce que vous entendez à la télé et les choses qui sont dîtes, surtout pendant la campagne électorale, et la façon dont le Croyant, le Musulman est attaqué, est dévalorisé, est-ce que cette situation est normale ? Elle n’est pas normale. Mais la réponse elle est claire chers Frères : le Prophète nous dit :
« Bientôt les Communautés s’appelleront et s’interpelleront les unes les autres à vous déchiqueter, en quelque sorte, vont s’appeler les une les autres à vous manger, comme on mange une assiette, « Venez, on va manger l’assiette, on va finir l’assiette, on va anéantir l’assiette. » Et certains vont dire : « Mais on sera si peu ce jour là, Oh Messager d’Allah ? », Il répondra : « Vous serez très nombreux, mais vous serez comme l’écume des flots. »
[27:50]
l’imam Rachid Lamarti – Sermon du 20/04/2012 à la Mosquée de Mons-en-Baroeul

Pour Rachid Lamarti, le Prophète Mohamed, guide spirituel de tous les Musulmans, a prédit que les Musulmans seraient persécutés et attaqués par les autres communautés, et qu’ils doivent être solidaires pour organiser leur défense.
Est-ce que ce type de discours peut amener la Paix et la sérénité, ou au contraire attirer l’animosité des Fidèles de la Mosquée contre les communautés non musulmanes et les institutions de la République ?

Les responsables de la Mosquée de Mons-en-Baroeul soutiennent et font la promotion des évènements organisés par l’UOIF. Le 25 février 2012, s’est tenue la sixième Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord (RAMN) au Zénith, dans le grand Palais de Lille, l’affiche de la rencontre est toujours présente sur le site officiel de la Mosquée. Le RAMN rassemble des membres de l’UOIF, ainsi que des prédicateurs prestigieux étrangers (hard-copy) :

- 121532ramn62012 Allah

Parmi les conférenciers de l’évènement, on reconnaît :
– Mahmoud Al Masri, prédicateur égyptien antisémite et misogyne, célèbre et très respecté dans le monde arabo-musulman, présentateur d’émissions télévisées religieuses (hard-copy).
– Ahmed Jaballah, président de l’UOIF, qui explique que idéologiquement les nations doivent être régies à terme par un Califat, un état islamique obéissant aux préceptes de l’Islam pour la Oumma (communauté Musulmane). (prêche à la Mosquée Sahaba de Créteil)
– Omar Abdelkafi, un des prédicateurs les plus riches du monde, qui explique sur les chaînes télévisées égyptiennes que le port du voile islamique est obligatoire pour la femme, sinon elle finira en Enfer ou subira le chatiment de la tombe.
– Hani Ramadan, prédicateur tenant des propos à caractère antisémite, qui, devant les Musulmans de Bruxelles considère les Juifs comme des « serpents, une race de vipères », et explique que les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud)
– Larbi Kechat, recteur de la future Grande Mosquée de Paris XIX, proche de prédicateurs fondamentalistes.
– Abdallah Benmansour, qui explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam.

Certains de ces prédicateurs, comme Hani Ramadan ou Abdallah Benmansour et bien d’autres donnent des conférences à la Grande Mosquée de Mons-en-Baroeul (hard-copy).

Très courtisé par les responsables de la Mosquée de Mons-en-Baroeul, le prédicateur suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan, (frère de Hani Ramadan) est renommé médiatiquement et ses conférences sont diffusées sur le site de la Mosquée.

Tariq Ramadan est un idéologue politico-religieux qui parcourt les Mosquées de France pour diffuser une propagande essentiellement antisioniste et antiaméricaine.
Tariq Ramadan considère l’Islam comme un système politique, juridique, législatif et social complet. Pour être viable, un état doit être organisé en une structure islamique (la shu’ra) régie par les Lois et la juridiction de la Sunna du Prophète Mohamed, la Charia, bien entendu un système incompatible et qui entre en conflit avec les institutions françaises et européennes.

Quelques extraits de sa conférence donnée à la Grande Mosquée Al-Imane de Lille-Sud le 19 décembre 2010 « Face à la montée de l’extrêmisme et à l’islamophobie dans l’Union Européenne : Quelle position ? Quelles actions ? », entièrement disponible au format audio sur le site internet de la Grande Mosquée Al Wifaq de Mons-en-Baroeul : (hard-copy)

                                                                       480041TariqRamadan Amar Lasfar
- Le prédicateur Tariq Ramadan, proche de l’UOIF

« Georges Bush disait à l’époque que l’Islam est une religion de Paix : « nous n’en avons pas contre les Musulmans, nous en avons contre les extrêmistes », tout en allant tuer du civil afghan et de l’irakien, on n’a rien contre les Musulmans, mais enfin le sang des Musulmans reste moins important que le sang de l’Amérique, mais on n’est pas naïf. »
13:00

« Foxnews c’est les néo-conservateurs américains, c’est vraiment : « il faut aller frapper l’Irak ! », ce sont des faucons de l’administration, c’était les soutiens direct de Bush ».
17:00

« Quand il y a une attaque radicale dans un milieu, souvent on nous dit, c’est un déséquilibré. Souvent, les extrêmistes israéliens qui s’en sont pris soit à des civils, soit à des gens, sont un peu déséquilibrés, ils ont des actes intelligents déséquilibrés. Faîtes très attention à ça, j’étais au Liban à coté d’un Frère qui nous présentait une étude sur la question palestinienne. Il a fait une étude sur comment on parle de tous ces faits, et quand il faisait l’analyse des médias il remarquait que : « Chaque fois qu’un palestinien tue quelqu’un, on a le pronom personnel « il » ou le nom, mais quand les israéliens ont tué, c’est le « on », ou « il a été tué par », c’est impersonnel. C’est_à-dire que celui qui tue du coté israélien c’est impersonnel, celui qui tue du coté palestinien, c’est toujours personnel, c’est toujours identifié. »
21:00

« Est islamophobe toute femme ou tout homme qui s’attaque à un individu pour la seule raison qu’elle ou il est Musulman, c’est-à-dire qui a une attitude qu’on dira raciste. Donc, l’islamophobie c’est un racisme anti-musulman »
25:40

« Les islamophobes sont d’extrême-droite, il ont été contre les Juifs, ils sont racistes, et ils seront contre les Musulmans de la même façon. »
35:08

« Qu’est-ce qui justifie la peur de nos concitoyens ? C’est le changement de la société. Les sociétés changent très, très vite. Et ceux qui participent à ce changement, c’est cette présence dont vous faîtes partie, vous êtes des français, et une nouvelle présence à laquelle on ne s’était pas habitué, la nouvelle présence visible de l’Islam. C’est vrai par les Mosquées, c’est vrai par les tenues vestimentaires, c’est vrai même par le fait que le vendredi vous puissiez prier dans les rues, et que certains considèrent que c’est de la colonisation. Il y a une nouvelle visibilité, et cette nouvelle visibilité elle fait peur. »
27:20

« Aujourd’hui, partout en Europe les partis populistes prennent le dessus parce qu’ils gagnent sur cette peur, nous n’avons pas de politiciens courageux. »
52:19

« Marine Le Pen participe à une émission, tout à coup elle est exposée, trois jours plus tard, quelque chose d’assez grave, mais qui touche le sentiment populaire réel : « Les Musulmans qui prient dans la rue c’est comme l’occupation nazie. » Vous, vous écoutez ça, vous vous dîtes: « c’est grave ! » Mais en fait elle envoie des messages. Si les Musulmans qui prient dans la rue, c’est comme l’occupation nazie, c’est qu’un Musulman, c’est pas vraiment un français, il occupe. Que l’Islam c’est pas une religion française, elle occupe le terrain. Et comme c’est pas français, et comme c’est une occupation: « nous sommes en train d’être colonisés, nous sommes des victimes ». Deux messages: eux c’est pas nous, et nous sommes en danger à cause d’eux. »
47:06

Tariq Ramadan développe la même technique que les idéologues de l’UOIF, dont il est proche, pour propager sa politique :
- les Musulmans sont persécutés, des victimes de discriminations et de complots orchestrés à l’échelle de l’état par les médias, dès que leurs revendications sont mises en doute, interdites ou critiquées. (Il passe outre les efforts considérables faits par le gouvernement Sarkozy, qui a permis la fondation du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), la reconnaissance de l’Islam à l’échelle nationale, et les centaines de Mosquées actuellement en cours de construction, la plupart financées en partie par les municipalités des villes qui octroient généreusement des terrains pour une bouchée de pain, à l’heure où ce texte est écrit.)
- éliminer toute forme d’opposition à la propagation du système islamique, en assimilant toute critique de l’Islam à de l’islamophobie, qu’il définit comme « un racisme anti-musulman ».

Il est amusant de constater que Tariq Ramadan reconnaît que les français sont inquiets de voir la transformation de leur société, imposée par les Musulmans revendiquant leurs droits, comme les prières de rue illégales qu’il justifie, mais qu’il condamne toute les personnes voulant remettre en cause cette transformation, en les qualifiant de racistes.

Marine Le Pen a critiqué les prières de rue, en expliquant que c’est une occupation illégale du territoire, Tariq Ramadan reprend et déforme ses propos en : « occupation nazie » pour choquer son auditoire, et faire ainsi un amalgame en considérant que c’est l’ensemble de la communauté Musulmane qui est ainsi attaquée, villipendée et persécutée, puisqu’il considère ces prières comme normales et autorisées.

En brandissant « l’islamophobie » comme arme, Tariq Ramadan veut pouvoir contrer toute tentative de blocage de la diffusion du système politique islamique au coeur des institutions républicaines et laïques. On peut prendre comme exemple les revendications dans les cantines scolaires publiques pour obtenir des repas spéciaux servis aux enfants Musulmans afin qu’ils ne mangent pas de la viande impure, voire obtenir des écoles qu’elles séparent les élèves purs et impurs (halal/haram), comme dans la banlieue lyonnaise, pour une meilleure organisation de la distribution des repas, pendant l’heure du déjeuner. Ces écoles de la république valident et reconnaissent ainsi officiellement que les enfants ne sont pas tous égaux entre eux.

L’Islam et le système islamique de l’UOIF enseignés à la Grande Mosquée Al Wifaq de Mons-en-Baroeul, contribuent-t-ils à la formation de futurs citoyens respectueux de la République et de ses principes ?

- 743237RudyElegeest antisémitisme 599932prieres antisionisme
« Je n’ai jamais manqué une seule fête de l’Aïd »
Rudy Elegeest – maire divers gauche de la ville de Mons-en-Baroeul – allocution lors du rassemblement de la rupture du Ramadan au grand palais de Lille organisé par la ligue Islamique du Nord et l’UOIF, en août 2011

  


 

Mons-en-Barœul est une commune de 22 000 habitants, située dans le département du Nord (59) de la région Nord-Pas-de-Calais.

Face à l’augmentation de la population Musulmane au fil des décennies, la région Nord-pas-de-Calais accueille depuis de nombreuses années des lieux de Cultes Musulmans. Certains de ces édifices principaux sont affiliés au réseau de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). On peut citer la grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud, la Mosquée de Villeneuve-d’Ascq ou encore la Grande Mosquée Al-Wifaq de Mons-en-Baroeul.
L’UOIF possède une soixante d’associations directement affiliées, comme celle de la Grande Mosquée Sahaba de Créteil, et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France, elle est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

                                                 Conférence de Tariq Ramadan sur le site de la Grande Mosquée Al Wifaq de Mons-en-Baroeul :
- La Grande Mosquée Al Wifaq de Mons-en-Baroeul et son minaret

La Grande Mosquée de Mons-en-Baroeul est juxtaposée à l’institut Al Wifaq, où des prédicateurs exercent l’apprentissage et l’enseignement des Sciences Islamiques, la Charia aux Fidèles Musulmans :
– Tafsir : Exégèse du Coran avec l’Imam Jaouad Megaiz,
– Sira : Biographie du Prophète Mohamed avec la soeur Fatiha Ajbli
– Fiqh : Jurisprudence Islamique avec l’Imam Jaouad Megaiz,
– Akida : Spiritualité avec le frère Tayeb Chouiref,
– Arabe : 4 niveaux sont proposés (1er niveau pour les débutants)
– Coran : Deux niveaux pour les femmes, et deux niveaux pour les hommes.

 

link

Retour à l'accueil