Caricatures de Mahomet: quatre hommes jugés

Le procès de trois Suédois et d'un Tunisien accusés d'avoir voulu massacrer les employés du Jyllands-Posten qui avait publié des caricatures de Mahomet, s'est ouvert vendredi près de Copenhague.

 

En 2008, des activistes pakistanais protestent contre la publication des caricatures de Mahomet en brûlant un drapeau danois.

En 2008, des activistes pakistanais protestent contre la publication des caricatures de Mahomet en brûlant un drapeau danois.
Image: AFP

Les quatre hommes sont accusés de «tentative de terrorisme». Ils avaient été arrêtés le 29 décembre 2010 alors qu'ils se dirigeaient vers le bâtiment du Jyllands-Posten à Copenhague, où ils projetaient de «tuer un grand nombre de personnes», selon le parquet. Un pistolet-mitrailleur avec silencieux, un pistolet et 108 balles, ainsi que du ruban adhésif, avaient été saisis.

Les quatre accusés résident en Suède. Trois d'entre eux ont été arrêtés dans un appartement en banlieue de Copenhague où ils étaient arrivés dans une voiture de location. Le quatrième a été interpellé dans la banlieue de Stockholm puis extradé par la Suède.

Prince héritier au Jyllands-Posten

Au cours de l'enquête, l'un d'eux a reconnu devant la police suédoise avoir eu connaissance d'un projet d'attentat au Danemark. Mais vendredi, il s'est défendu d'avoir voulu participer, lui et ses co-accusés, à cet attentat.

Pour l'accusation, les suspects ont probablement voulu attaquer les locaux du Jyllands-Posten le 29 décembre 2010 car une cérémonie y était organisée. Le prince héritier du Danemark Frederik devait y participer, mais ce fait n'a pas été déterminant dans le choix de la date et du lieu de l'attentat, selon le parquet.

En présentant l'affaire au tribunal, l'accusation a soutenu, sans donner immédiatement de détails, qu'elle avait aussi un lien avec une région du Pakistan, le Waziristan situé dans la zone tribale frontalière de l'Afghanistan, rapporte le site Internet du journal Jyllands-Posten.

«Peine historiquement sévère»

Le procès est prévu jusqu'en juin au tribunal de Glostrup, à l'ouest de Copenhague. Les accusés plaident non-coupable. Ils risquent «une peine historiquement sévère», qui pourrait approcher les 14 ans de réclusion, selon la chaîne d'information danoise DR Update.

Le Jyllands-Posten avait publié le 30 septembre 2005 une dizaine de caricatures du prophète Mahomet, déclenchant une crise diplomatique et de violentes protestations dans le monde musulman ainsi que des menaces de mort contre les dessinateurs. L'un d'eux, le Danois Kurt Westergaard, avait représenté le prophète coiffé d'un turban en forme de bombe à la mèche allumée.

(ats/afp/Newsnet)

 

http://www.lematin.ch/monde/europe/caricatures-mahomet-quatre-hommes-juges/story/27743580

Retour à l'accueil