Le groupe britannique extrémiste iREA devait donner une conférence à l'hôtel Sheraton de Toronto le 23 octobre. Ce même groupe donnera une conférence à l'Université Concordia de Montréal le 21 octobre.

IREA
Charia-chatiments-irea
Le Sheraton a annulé son contrat avec l'iREA suite la parution, dans The Star, d'un article soulignant le discours antisémite et homophobe des conférenciers liés à cette organisation. Le Star rapporte que des groupes juifs et LGBT ont manifesté des préoccupations face au discours extrémiste des conférenciers invités, de nature à semer la division plutôt que l'unité. Le Sheraton a invoqué le défaut de paiement du dernier versement dû par iREA dans les délais prévus au contrat comme motif d'annulation.

 

L'iREA a publié un Action Alert ! imputant l'annulation de leur réservation à des groupes juifs et LGBT «extrémistes». L'iREA demande à ses membres d'écrire aux responsables du Sheraton une lettre dénonçant son geste. Dans cette lettre, les signataires expliquent que l'iREA représente l'islam dominant ! C'est eux-mêmes qui le disent ! Or l'un des conférenciers, Abdur Raheem Green, enseigne ce qui suit:  «L’adultère est puni de mort, et par une mort lente et douloureuse infligée par lapidation. Cela nous montre à quel point ce crime est dangereux pour la société.  [...] de façon similaire, les actes d’homosexualité sont traités aussi durement.»

 

Le blogue BCF de Toronto renvoie à l'information publiée sur le blogue britannique Harry's Place concernant un autre des conférenciers représentant l'islam dominant, Hakkim Quick. Celui-affirme que la doctrine de l'islam est formelle :  l'homosexualité est un crime punissable de mort.

 

Quick
Voici un extrait de la lettre que l'iREA recommande à ses membres d'envoyer aux responsables du Sheraton et de sa société mère Starwood, soulignant que les valeurs de Green et de Quick sont universelles : 

L’iREA est une grande organisation islamique et les conférenciers qu’elle projetait de présenter sont considérés comme mainstream et très influents dans la communauté musulmane ; ils ont le soutien de centaines de millions de musulmans comme moi. La conférence n'avait rien à voir avec l'homophobie et l'antisémitisme : elle portait tout simplement sur les valeurs universelles de l’islam. Je crois que l’iREA a expliqué cette question dans son communiqué de presse du 13 octobre 2011.

 

Nous ne pouvons pas laisser des extrémistes ayant des motivations politiques intimider des citoyens respectueux des lois dont les valeurs éthiques sont différentes des leurs. Je vous invite donc à accepter le paiement que l’iREA consent à effectuer et à rétablir la conférence ; à défaut, je crois qu’il y aura une réaction très sévère contre la marque mondiale Sheraton.

 

Il y a plus d'un million de musulmans au Canada et 1,5 milliard de musulmans dans le monde qui vont s’abstenir de fréquenter le Sheraton ou le groupe des Hôtels Starwood. En outre, j’estime que l’iREA devrait exercer des recours légaux si la question n’est pas résolue dans les 24 heures.

 

 

Rappel : la conférence du 21 octobre à l'université Concordia avec ces mêmes conférenciers est toujours à l'horaire. Je vous encourage à participer à la manifestation organisée en vue de protester contre cet évènement.

 

Pour féliciter le Sheraton d'avoir annulé la conférence, écrire à : Donna Grainger, Director of Convention Catering Services, Sheraton Centre Toronto Hotel. Email : Donna.Grainger@Sheraton.com

 

 

 

Poste de veille

Retour à l'accueil