L’Association Islamique Cultuelle et Culturelle du Calvados (AICC) s’est constituée en 1985 à Hérouville Saint-Clair, petite ville de près de Caen, pour répondre aux besoins des musulmans de la région. Elle n’a cessé depuis sa création, de fournir des efforts considérables pour l’édification d’une Mosquée digne afin de servir les intérêts des Musulmans.
Depuis 1998, l'AICC disposait d’une ancienne imprimerie, à La Grande-Delle, mais ce dernier local est devenu au fil du temps devant l'affluence grandissante des Fidèles, trop petit et inadapté.
L'AICC s'organise alors et parvient à finaliser un projet de construction d'une grande Mosquée.
Le bâtiment, qui a nécessité 1,7 million d'euros d'investissements a été entièrement financé par les dons des fidèles qui tenaient à un vrai lieu de culte.
La Mosquée est située sur un terrain de 5 400 m² et dispose d’un minaret de 13 mètres de haut. L'édifice s’étend sur 2 000 m² avec trois salles de prières et plusieurs salles de cours pour l’enseignement de la langue arabe, l’apprentissage du Coran et le soutien scolaire. Un centre culturel islamique est aussi en projet. La Mosquée a été inauguré le 28 juillet 2011.
L'école coranique de la Mosquée de Hérouville Saint-Clair compte 200 élèves, de 3 à 14 ans et espère doubler ses effectifs l'année prochaine et diversifier l’apprentissage.

La Grande Mosquée d'Hérouville Saint-Clair et son minaret.

   Mosquée Hérouville Saint-Clair et son minaret Mosquée Hérouville Saint-Clair - Fidèles en prières
                      Fidèles en prière dans la Mosquée

L'AICC est une des nombreuses ramifications de l'UOIF en France.
L'UOIF est une organisation islamiste proche des Frères Musulmans qui contrôle plus de 60 associations en France, et plus de 150 lieux de Culte en sont proches idéologiquement.
Les Frères Musulmans sont un mouvement fondé par Hassan-Al Bannah en 1928 qui lutte à travers le Monde, sous forme pacifique ou guerrière, (responsable entre autres de l'assassinat de Anouar El-Saddath, président égyptien en 1981 au Caire), afin d'imposer un Etat Islamique, un pouvoir sans opposition politique unifiant toute la Communauté Musulmane sur Terre, la Oumma, obéissant ainsi aux Lois Coraniques et à la Sunna du Prophète Mohammed.
Pour plus de détails sur l'idéologie de l'UOIF, consulter ce lien.
On peut rappeler simplement la déclaration d’Ahmed Jaballah, président actuel de l’UOIF : « L’UOIF est une fusée à deux étages, le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique »

Les deux principaux responsables de l'AICC sont :

             Hassan Safoui Hassan Safoui et Khalid Mounir
- Hassan Safoui - vice président de l'AICC Khalid Mounir (au centre) président de l'AICC, avec Hassan Safoui

L'AICC révendique clairement des actions militantes et politiques.

En 2004, l'AICC s'est clairement opposée à la loi contre le port du voile à l'école, Hassan Safoui explique que :
“la loi du 15 mars 2004 est une loi injuste, attentatoire à la liberté. Elle a fait asseoir la légitimité d’un intégrisme laïc hostile à l’expression de l’Islam, alors que ses artisans déclarent qu’elle ne cherche qu’à protéger la laïcité.”

“Mais il est aussi incontestable que le voile est bel et bien une prescription qu’aucun théologien ou historien sérieux ne peut contester. Que certains considèrent la femme comme l’incarnation du diable, c’est un fait, de là à considérer le port du voile une légitimation de cette vision de la femme, c’est tout simplement une insulte à toutes les femmes, qui, libres de leurs choix ont décidé de porter le voile.”
Hassan Safoui - “Ces Musulmans qui disent non à l'Islamisme”

“Toujours est-il qu’aujourd’hui, les enfants musulmans, dans l’école de la République, ne cessent pas d’être musulmans, sauf que les filles qui portent un foulard sont obligées, humiliées, de se forger deux identités, l’une à l’extérieur, l’autre dans l’enceinte de l’école….On ose parler d’une loi modèle !”
Hassan Safoui - Tribune Hassan Safoui : Un musulman visible ou invisible ? - 11/05/2010.

 

                                 AICC - Manifestation contre la Loi sur l'interdiction du port du voile à l'école en 2004
- Manifestation de l'AICC contre la Loi interdisant le port du voile à l'école en mars 2004

Hassan Safoui voit donc dans l'interdiction du port du voile non pas un respect vis à vis des autres Communautés, de ne pas afficher de symboles ostentatoires visibles, mais une victimisation de la Communauté Musulmane (“hostile à l'expression de l'Islam”) et donc comme un harcèlement mené par les institutions françaises contre les Musulmans.

 

Hassan Safoui revendique clairement que l'identité Musulmane et ses pratiques doivent s'afficher sans faire de concessions.

Extrait de la conférence “Être Musulman : un défi au quotidien” par Hassan Safoui lors de la 5ème Rencontre Annuelle des Musulmans de Normandie qui eu lieu le dimanche 10 octobre 2010 à Hérouville Saint-Clair. (hard-copy)

“Il s'agit de forger une personnalité musulmane consciente de sa foi, fière de sa Foi. De ce fait le jeune qui exige de la viande Halal, il l'exige par fidélité à sa religion, tout comme il jeûne le mois du Ramadan. Il s'agit pour le musulman de demain d'assumer son islamité, sans qu'il soit intimidé par un laïcisme exacerbé qui a souvent en France servi à dévoyer la laïcité comme cadre juridique garantissant la Liberté, la transformant en un système inquisitoire et un faire-valoir pour édicter des Lois contre toute visibilité de la pratique religieuse. Il en découle inévitablement le besoin que nous avons à assumer une formation religieuse de qualité aux jeunes musulmans, formation solidement fondée sur les sources religieuses, mais intelligemment adaptée au contexte qui est le nôtre. Une intelligence des textes qui n'est pas nouvelle, mais qui est intrinsèque à la religion musulmane.

Pour Hassan Safoui, la laïcité est un obstacle à la pratique de l'islam. L'islam doit imposer son mode de vie dans la société publique , mais comme les Musulmans en sont empêchés dans certaines pratiques religieuses, Hassan Safoui considère qu'ils sont des victimes, rejetés et méprisés dans “une ambiance détestable” par les instances françaises à tous les niveaux : médias, politique et culturel.
Hassan Safoui ne se remet jamais en cause et ne propose à aucun moment à la Communauté Musulmane de s'intégrer et d'assimiler les Valeurs Occidentales, en confinant par exemple les pratiques religieuses dans l'espace privé.
Il instaure ainsi dans les esprits et l'inconscient des musulmans présents dans la salle une forme d'animosité, de rejet des Valeurs de la France et de ce qu'elle représente.

 

L'AICC, filière de l'UOIF, organisme tentaculaire en France propage l'antisémitisme et la haine de l'Occident en important le conflit israélo-palestinien sur le territoire français en manipulant et en s'associant avec des associations de gauche ou d'extrême-gauche essentiellement.
La doctrine palestiniste, très en vogue dans les pays Arabes, fait son apparition depuis quelques années partout près des grandes Mosquées de France et d'Europe, Caen et ses environ n'y échappent pas avec l'UOIF qui a mobilisé en appelant par exemple à manifester le 5 juin 2010 contre l'intervention des Israéliens sur le navire turc voulant se diriger vers Gaza, aux cris de : “Israël assassin ! Europe complice !” :

 

Des campagnes sont menées pour mettre en place des actions coup de point de boycott de produits venant d'Israël dans les grandes surfaces (par europalestine par exemple), ainsi que par la distribution de tracts par l'AFPS-14 (Association France Palestine Solidarité du Calvados) et l'association des femmes en noir de Caen, pour imposer ainsi leurs convictions de manière unilatérale à tous.
On oublie soigneusement de préciser que les armées palestiniennes, le Hamas, le Fatah, défilent au salut nazi, que les télévisions palestiniennes diffusent des messages d'incitation à la haine du Juif, et que les tirs de roquettes sont souvent lancés sur les villes d'Israël à partir d'écoles ou d'hôpitaux avec des civils, dont des enfants, comme boucliers humains.

                                                                                     Hassan Safoui - manifestation pro-palestinienne
- Hassan Safoui dans une manifestation pro-palestinienne

 

 

Suite à l'affaire Charlie Hebdo, qui après avoir renommé son numéro “Charia Hebdo”, a entraîné l'incendie du siège de son journal, des menaces de mort sur l'équipe de rédaction, ainsi que la fermeture pendant plusieurs jours du site Internet http://www.charliehebdo.fr, Hassan Safoui a déclaré dans un article “Je ne soutiens pas Charlie Hebdo” que :
“Il est facile de me rétorquer que l’antisémitisme est du racisme, qu’il faut combattre, dont je ne peux que convenir. Mais où se situe donc la ligne de démarcation entre le racisme antimusulman et le simple blasphème (qui, soit dit en passant, ne doit absolument pas déranger les musulmans) ? C’est la loi qui doit le définir, et malheureusement, des médias comme Charlie Hebdo en profitent pour stigmatiser toute une population à travers sa référence spirituelle.”

Hassan Safoui condamne les dessins de Charlie Hebdo.
Il voit dans ces dessins une stigmatisation de la Communauté Musulmane, voire du racisme anti-musulman.

 

Les fréquentations de Hassan Safoui sont intéressantes.

Quels profils auront les Musulmans formés par la toute nouvelle Mosquée d'Hérouville Saint-Clair ?
Pensez-vous que cela puisse être des Musulmans intégrés pleinement dans la société Française ?

 

 

 

 

 

 

islamineurope.unblog

Retour à l'accueil