Dimanche prochain 15 avril, Jean-Luc Mélenchon, candidat d’extrême-gauche soutenu par le parti Communiste, effectuera à Pau l’un de ses derniers meetings précédent le premier tour de l’élection présidentielle, le 22 avril.

Le codirecteur de la campagne de l’ancien sénateur socialiste, et régional de l’étape, a décidé d’inviter pour l’occasion, Saad et Farid, les deux frères « islamistes radicaux » (selon le ministère de l’intérieur) interpellés la semaine dernière. Pour Olivier Dartigolles, leur interpellation était illégitime : « Il ne s’agit pas que d’une bavure policière mais d’une atteinte aux valeurs républicaines et d’un manquement grave à la loi ».

Le natif de Bordeaux et conseiller municipal communiste de Pau veut que l’évènement soit « festif, avec un programme métissé et surtout de la diversité » ! A deux semaines du premier tour, le signal est clair. Le candidat d’extrême-gauche drague clairement la communauté musulmane.

Photo : Farid, Saad et leur avocat Me Sagardoytho (République des Pyrénées

 

 

 

)http://www.infos-bordeaux.fr/].

Retour à l'accueil