Une manifestation culturelle était prévue, ce dimanche 25 mars 2012, sur l’avenue Habib Bourguiba, par des artistes tunisiens. Suite au rassemblement des salafistes appelant à l’application de la Chariâa, le spectacle a été empêché et de nombreux artistes et comédiens ont dû se replier devant le Théâtre municipal de Tunis.

Plusieurs salafistes se sont dirigés vers les artistes, assis sur les marches du Théâtre et se sont mis à les insulter et à leur jeter des projectiles divers. La police a dû intervenir pour rétablir l’ordre, formant un cordon entre les artistes d’une part, avec leurs drapeaux tunisiens, et les salafistes de l’autre, avec leurs drapeaux noirs.

Mise à jour 15h:
Pour des raisons encore inconnues, le cordon des policiers séparant les artistes des salafistes a été retiré et ces derniers se sont rués vers les artistes retranchés sur les marches du Théâtre. Selon des sources concordantes, certains artistes et leurs sympathisants ont réussi à fuir les lieux, pendant que d’autres ont trouvé refuge à l’intérieur du Théâtre municipal, poursuivis par les manifestants salafistes.
À noter que le spectacle des comédiens sur l’avenue Habib Bourguiba était prévu et autorisé depuis plus d’une semaine.

Retour à l'accueil