Voici ce qu’on pouvait lire hier dans le Midi Libre…

Il y a quelques jours, la chapelle Saint-Sébastien [de Courry, Gard] a été profanée. Le tableau retraçant l’historique de l’édifice a été brûlé, ainsi que le livre d’or. L’autel en bois de châtaignier a partiellement brûlé lui aussi. Ce n’est pas la première fois, hélas, que l’on retrouve des restes de nourriture et des détritus.

Le 1er août, un pèlerin en avait fait la remarque sur le livre d’or. Mme le maire a déposé une plainte à la gendarmerie de Saint-Ambroix. On a du mal à comprendre la motivation des personnes qui ont saccagé ce lieu de recueillement très fréquenté et ouvert à tous, mais c’est peut-être tout simplement de la bêtise ordinaire.

La « bêtise ordinaire »… Un peu facile comme explication. Je préfère la mienne : la haine de tout ce qui est chrétien !

À noter le seul commentaire à cet article, que je lis cet après-midi :

« Je m’occupe de la Chapelle de Lachamp (régulièrement vandalisée) et je suis de tout cœur avec les paroissiens de Courry. Puissent les profanateurs être retrouvés et punis comme il se doit ! ».

Le Midi Libre avait évoqué ce nouvelle acte de vandalisme le 29 juillet dernier :

Une nouvelle fois la chapelle a fait l’objet d’actes de vandalismes : la table (à côté de la Croix) a été irrémédiablement endommagée, le poteau qui se trouvait à côté qui indiquait le site de Lachamp avec un bref historique, a été arraché, des pierres ont été jetées à l’intérieur créant quelques dommages sur les murs, des pierres ont été jetées sur la cloche avec un impact visible sur cette dernière…

L’incident a été signalé à la gendarmerie de Bessèges par Philippe Platon, président des Amis de la chapelle de Lachamp, qui, dès à présent, s’emploie à réparer les dégâts, en remplaçant notamment la table…

Les membres pensaient en avoir fini avec les actes de dégradations, mais force est de constater qu’il n’en est rien… Heureusement qu’ils n’ont pas réussi à casser la chaîne qui ferme la grille de la Chapelle et heureusement que le tableau est protégé des jets de pierres par une plaque de plexiglas…

C’est quelque peu décourageant mais il faut espérer que le civisme retrouvera ses droits. Dans tous les cas, les amis de la chapelle de Lachamp sont mobilisés.

La chapelle de Lachamp est située à Saint-Florent-sur-Auzonnet dans le Gard. Une association développe de nombreux efforts pour la restaurer : Les amis de la chapelle de Lachamp, La Pertuiserie, 30160 Robiac-Rochessadoule. On devrait les aider…

 

Sources : Le Midi Libre (1 et 2) et http://www.christianophobie.fr/

Retour à l'accueil