Un entrepreneur copte égyptien en BTP du village de Bahgourah (près de Nag Hammadi en Haute Égytpe), Moawad Assad, et son fils de 26 ans ont été tués à coups de mitraillettes dans l’après-midi du 26 janvier par un groupe de quatre musulmans mené par un de leurs coreligionnaires, Ahmed Saber. L’entrepreneur chrétien avait refusé à ce dernier de se soumettre à sa tentative de racket. Ahmed Saber est, comme on dit en France, « bien connu des services de police », pour se livrer depuis novembre dernier à des rackets contre les coptes et des enlèvements d’enfants chrétiens afin d’obtenir des rançons des parents. Malgré les nombreuses plaintes des coptes, la police n’a pas jugé utile d’appréhender ce malfaiteur. Pour protester contre cette “inertie” policière, 4 000 coptes font un sit-in devant le commissariat central de police de Nag Hammadi, et n’y mettront un terme que quand Ahmed Saber sera sous les verrous.

 

 

Sources : Assyrian International News Agency et Daniel Hamiche de l'observatoire de la christianophobie

Retour à l'accueil