Des affrontements ont éclaté entre musulmans et chrétiens coptes dans un village proche du Caire. Des maisons d’Egyptiens coptes ont été brûlées. Les heurts entre des membres des deux communautés religieuses sont fréquents en Egypte ces dernières années.

Regain de tension entre coptes et musulmans. Des heurts ont éclaté entre des membres des deux communautés dans un village proche du Caire, faisant au moins un blessé. A l’origine de cette confrontation, une dispute entre un musulman et un blanchisseur chrétien qui avait brûlé sa chemise en la repassant.

Les affrontements entre coptes et musulmans ne sont pas rares en Egypte. Les coptes représenteraient, selon les estimations, 10% de la population égyptienne, soit entre 7 et 8 millions de personnes. Ces dernières années, ils ont été, à plusieurs reprises, victimes d’attaques meurtrières. En octobre 2011, 17 manifestants coptes avaient été tués lors d’affrontements avec les forces de l’ordre durant une marche de protestation contre l’attaque d’une Eglise par des islamistes radicaux dans la province d’Assouan.

« Les coptes réclament des droits égaux pour tous »

Selon Christine Chaillot, écrivain spécialiste des chrétiens du Moyen-Orient, contactée par Afrik.com, « les coptes souhaitent simplement manifester leur existence en tant que minorité et en tant que citoyens égyptiens. Ils demandent des droits égaux pour tous, musulmans et chrétiens. »

Lors de l’élection présidentielle égyptienne, les coptes ont exprimé leurs inquiétudes pour leur avenir si les islamistes accédaient à la tête du pays. Ils ont d’ailleurs voté en masse pour Ahmed Chafik, l’ancien ministre d’Hosni Moubarak. Le président égyptien, le Frère musulman Mohamed Morsi, s’est, quant à lui, engagé à respecter les droits des coptes et promis d’en nommer dans son gouvernement. Les coptes sont en effet peu représentés dans la institutions politiques égyptiennes.

 

 

source

 

Retour à l'accueil