aliaa.pngL'Egyptienne Aliaa Magda Elmahdy, a posté une photo d'elle nue sur son blog. Elle risque au mieux de perdre sa liberté, au pire sa vie. Elle se cache.

Elle rêve, dit-elle, de liberté, de démocratie et d'égalité. Elle rêve qu'un régime lui garantisse ces droits universels. Or, ni les Frères musulmans, ni les Salafistes n'ont la moindre intention de s'écarter de la voie d'Allah qui interdit ces droits, même si les vainqueurs des élections roulent déjà dans la farine les démocraties, dont les dollars leur font cruellement défaut. Les démocrates aiment tant se faire rouler dans la farine!

On entend de plus en plus souvent que ces Frères son fréquentables. Les voilà taxés d'« islamistes modérés ». On veut oublier leur haine de l'Occident, leur amour du terrorisme, leur insondable misogynie.

A quand des supporters modérés d'Al Quaïda? A quand des groupes modérés d'égorgeurs?

Pas un voile à l'uni en 1960!

Ces Frères musulmans ont déjà réduit les libertés - si modestes- des Egyptiennes. Pour symbole: en 1960 à l'université d'Al-Azhar, pas une femme n'est voilée! Aujourd'hui, pratiquement toutes. L'émancipation des femmes est le cauchemar de ces Frères féroces. Ils n'ont plus de juifs à chasser, mais les Coptes sont leur cible depuis 30 ans.

Devant ce désastre, chère Aliaa, il ne te reste qu'à fuir. Les lois de ton pays te disent que tu es un être inférieur, que tu vaux moins qu'un homme lorsque tu témoignes ou lorsque tu hérites. Tu dis ne pas vouloir te marier? Tu le pourrais difficilement dans un pays islamiste. Les trois quarts de tes sœurs sont d'ailleurs victimes de mariages forcés. La violence domestique, si banalisée, les guette. Elle s'abat sur celles qui refusent une relation sexuelle à leur mari, « répondent » (à l'insulte par exemple) ou parlent à un autre homme.

Pas de dignité pour les femmes, la charia l'interdit!

Sadate a fini par faire voter une loi qui oblige le mari à informer sa femme lorsqu'il la répudie ou lorsqu'il prend une seconde épouse (1979!). Moubarak, a lui aussi légèrement amélioré votre statut. Ainsi, une nouvelle loi votée en 2000 vous autorise à obtenir le divorce même sans l'accord de votre mari. Mais outre le coût financier et social de la procédure, vous perdez tout droit à une pension alimentaire et devez rendre à votre mari la totalité de la dot qu'il avait versée. La dot: encore une vieillerie qu'on n'a pas réussi à éradiquer.

En 2004, l'Assemblée du peuple adopte une loi qui prévoit la mise en œuvre de tribunaux de la famille, un progrès pour les femmes et les enfants. Dans la pratique, c'est l'échec.

A chacune de ces petites étapes, les Frères se mobilisent avec virulence pour tenter de les faire capoter. Au nom de la charia. Dans la pratique, les juges (quasi tous masculins) et les époux se liguent pour entraver les démarches. Les pressions sociales et familiales son énormes. Les femmes divorcées sont stigmatisées, souvent mise au ban de la société.

La honteuse polygamie et la millénaire répudiation subsistent. Une simple déclaration du mari, sans motif et faite devant un fonctionnaire, lui suffit à le débarrasser de sa femme.

L'excision violemment défendue par les islamistes

Au Caire ou à Alexandrie, si tu avais baissé la tête ma chère Aliaa, peut-être aurais-tu eu droit à une profession intéressante. Les avocates et les journalistes, par exemple, ne sont pas rares. Mais « partout ailleurs, l'image de la femme se réduit à une ombre ».

Si tu rejoins nos sociétés, tu pourras éviter de faire mutiler tes filles, ce fléau qui frappe encore presque 100% des Egyptiennes. Les islamistes, ces chers Frères, sont descendus en vociférant dans les rues chaque fois que les gouvernements ont pris des mesures d'interdiction. Les mesures sont prises, les excisions demeurent.

L'état de santé de tes sœurs s'est dégradé ces dernières années, on le constate notamment lors de leurs grossesses et accouchements. Elles souffrent aussi de maladies dues à la malnutrition et à la dureté de leurs tâches. Mais imagine-t-on les fous d'Allah qui s'emparent du pouvoir demander aux couples cette simple évidence: cessez de mettre au monde des kyrielles d'enfants qui seront mal nourris, mal instruits, mal partis dans la vie.

Les frustrés sexuels à l'œuvre

D'absurdes interdits sexuels produisent des armées d'obsédés que les frustrations conduisent au harcèlement (80% des femmes le subissent), aux attouchements, voire au viol. Et qu'en est-il des abus d'enfants et de jeunes filles par les mâles de la famille ? La psychiatre et spécialiste en santé publique égyptienne Naoual Saadaoui a vivement dénoncé dans ses ouvrages ces actes que l'islamisme favorise.

Mais pourquoi tant de femmes défendent-elles leur asservissement ? On leur a seriné dès la petite enfance qu'elles sont des êtres inférieurs et qu'Allah a confié plein pouvoir aux hommes. Leur niveau élevé d'analphabétisme contribue à ces croyances : selon une étude publiée au Caire, deux filles sur trois vivant dans les villages de Haute Egypte, seraient analphabètes. Elles vont de moins en moins à l'école. C'est en particulier le cas dans les régions si courues de Louxor et d'Assouan.

Pourtant, plus une femme a d'instruction, plus elle a de probabilités d'être opposée à l'excision.

L'Europe en proie à l'avancée des Frères

Ce statut féminin qui doit tant à l'islam, tous les organismes de musulmans d'Europe devraient le dénoncer. Or, jamais l'un d'eux n'a organisé la moindre manifestation, ni exercé la moindre pression. Au contraire, leurs guides spirituels s'efforcent avec un extraordinaire succès d'implanter chez nous les inégalités existant là-bas. Beaucoup d'entre eux sont fiers d'être liés aux Frères musulmans.

Nous devons donc mener le combat ici aussi contre cette charia et son cortège d'inégalités, de discriminations et de sanctions barbares. Mener le combat contre les machos, les menteurs et les hypocrites qui ne cessent d'élargir leurs espaces pour y instaurer leurs ineptes préceptes.

Aliaa, viens combattre avec nous! Viens nous aider à faire comprendre à ces obscurantistes et à leurs compagnons de route que l'honneur de nos démocraties est de défendre les libertés et l'égalité. Pour tous.

 

 

 

http://contre-chantmireillevallette.blog.tdg

Retour à l'accueil