Le tournage d’un feuilleton télévisé égyptien à l’Université d’Aïn Chams, au Caire, a dû être interrompu en raison de l’opposition d’étudiants islamistes protestant contre les vêtements trop courts des comédiennes, a indiqué jeudi la société de production.

Misr International films avait pourtant obtenu l’accord de la direction de l’établissement pour tourner sur place, a indiqué à l’AFP Gaby Khoury, son patron.

Mais "dès que le tournage a commencé, le directeur de la faculté d’ingénierie Cherif Hammad est venu nous dire que des étudiants et des enseignants s’opposaient au tournage en raison des tenues portées par les comédiennes", a-t-il affirmé.

Le feuilleton, adapté du roman "Dhat" de l’écrivain égyptien Sonallah Ibrahim, se passe dans les années 1970, "quand les femmes portaient des vêtements courts", selon M. Khoury.

M. Hammad, le responsable universitaire, "a insisté pour que le tournage soit interrompu et pour nous rembourser (...), expliquant ne pas pouvoir assurer la protection du matériel ni celle des artistes", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué publié mercredi soir, la société de production a affirmé que "les étudiants membres des Frères musulmans à l’Université d’Aïn Chams ont empêché l’équipe du feuilleton +Dhat+ de tourner les scènes se passant à l’université".

Les étudiants, qui selon le texte ont qualifié les vêtements d’"indécents", ont "catégoriquement refusé la poursuite du tournage, sauf si les costumes sont revus".

L’islamisme progresse depuis plusieurs années dans la société égyptienne, déjà conservatrice. La nouvelle Assemblée du peuple est composée à près de 75% d’islamistes, dont un quart de salafistes.

le caire, 9 fév 2012 (AFP)

Retour à l'accueil