ça brule à la Marsa, si on en croit les échanges sur les réseaux sociaux depuis quelques minutes. Sur Twitter on parle d’évacuation de cafés et de coups de feu et d’importantes mobilisations policières à Marsa ville.

Selon plusieurs sources on parle de tentative d’incendier le poste de police de Carthage Byrsa, d’accès interdit du côté de Carthage Présidence et de militaires en tenues de combats.

Des vidéos circulent depuis quelques minutes sur les réseaux sociaux de groupe de salafistes scandant « Allaho Akber ».

Il faut rappeler que dans la nuit du dimanche à lundi, le palais Abdellia à la Marsa, a fait l’objet d’attaques d’extrémistes détruisant certaines oeuvres exposées dans le cadre de la 10ème édition de la manifestation »Le Printemps des Arts » (1-10 juin 2012).

Selon l’agence TAP, des agents travaillant au palais Abdellia lui ont confirmé l’agression qui a causé la dégradation de quatre oeuvres artistiques avant que les forces de l’ordre n’arrivent et assurent le transfert de tous les tableaux dont le nombre est estimé à 20, pour les protéger et mettre fin aux troubles. Etant donné que l’exposition a pris fin, le journaliste de la TAP n’a pas pu constater de visu les dégats.

Le ministère de la culture a publié, lundi , un communiqué dans lequel il a fait remarquer que la manifestation »Le printemps des Arts » à la Marsa organisée, au Palais Abdellia, par l’Association des arts de la Marsa en collaboration avec la délégation spéciale de la Municipalité de la Marsa, a eu lieu suite à une autorisation délivrée le 19 janvier 2012, par l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle, responsable de cet espace.

Le ministère a souligné »qu’il n’est pas concerné par l’organisation du Printemps des Arts et que tout en s’attachant à la liberté de création, il condamne toute forme d’agression contre le sacré comme c’est le cas dans certaines oeuvres exposées ».

Dans le même ordre d’idées , l’Agence de mise en valeur du patirmoine et de promotion culturelle, chargée de la gestion de l’espace Abdellia et des autres espaces historiques a indiqué, dans un communiqué, que »tout en s’attachant à la liberté de création, elle dénonce les atteintes au sacré constatées dans cette exposition ».

S’agissant des réactions des partis, le porte-parole officiel du Forum démocratique pour le travail et les libertés (Ettakatol) a rendu public, lundi, un communiqué dans lequel il dénonce »l’agression flagrante contre le Printemps des Arts à El Abdellia à la Marsa » , précisant que cette agression a été commise, selon lui, par »des groupes extrémistes qui ne respectent pas la révolution prônant la liberté et la dignité humaine ». Il a ajouté que »la société civile est appelée aujourd’hui à défendre les libertés et à soutenir tous les artistes et les créateurs quelques soient leurs tendances ». Le porte-parole d’Ettakatol enregistre, par ailleurs, »la position ferme des forces de l’ordre qui ont réussi à défendre l’espace Abdellia contre ces groupes. »

WMC/TAP/http://directinfo.webmanagercenter.com/2012/06/12/tunisie-salafistes-evacuations-et-coups-de-feu-a-la-marsa/

Retour à l'accueil