L'islamisme n’est rien d 'autre que le bras armé de l’ islam qui est au demeurant le premier parti politique au monde. A ce titre, l’islamisme est à la fois sa doctrine politique et son mode d action militaire.
 
L’islam n est pas religion dans le sens spirituel du terme, il se veut aussi un mode d organisation totalitaire et un système politique , économique, humaine et sociale de la vie en société. Subséquemment, combattre l’ islamisme revient à combattre l’islam ce qui n’est pas sans conséquences politiques et judiciaires.
 
C 'est pourquoi les islamistes n’ont guère de difficultés à rallier tous les musulmans qui se sentent touchés dans leurs âmes et leur foi. En France nous avons les partis des déçus du système, en terre musulmane nous avons le mouvement des masses obsédées pathologiquement par la défense de leur religion.
 
On ne vote pas pas pour un parti, ni pour la patrie, on vote pour le parti de la religion, donc pour l' Islam.
 
Un musulman accepte au nom des liens religieux d’être soumis à une autre puissance étrangère tant qu’ elle est musulmane, mais ne se soumet jamais à une puissance étrangère qui n' a pas ce caractère.
 
Les musulmans ont combattu les Français et les Anglais, mais guère les Ottomans. Tout simplement on se rebelle jamais contre ceux qui exercent une autorité politique ou autre au nom de l' Islam. Autrement dit, un musulman se préoccuperait moins des intérêts de son pays que des intérêts de sa religion.
 
Un musulman est toujours enclin à défendre les valeurs de l’ Islam que ses frontières nationales. Et quand il le fait c' est pour préserver son identité musulmane et non la souveraineté de son pays et son indépendance.
 
Les motivations n’obéissent à aucun facteur rationnel, ni objectif. L’islam d abord, l’ islam ensuite et l’islam pour toujours.
 
Voilà pourquoi les électeurs, ou plutôt les sectateurs se préoccupent moins du contenu du flacon et donc de son breuvage toxique et empoisonné que de la couleur du flacon pourvu qu’ on ait l’ivresse de l’Islam.
 
Ennahdha l’organisation sectaire terroriste reconnue comme telle par la Justice canadienne joue ainsi sur du velours. Elle est la représentante de l’Islam et voter pour elle c’est tout benoîtement voter pour l’Islam et les bienfaits divins.
 
Voilà pourquoi au nom des sacro saintes valeurs de l Islam, l’ horizon de ces pays restera musulman.
 
Ni démocratie, ni laïcité, ni droits fondamentaux. Même la République a un avenir incertain dans les contrées musulmanes.

 

par Salem Benammar: http://you.leparisien.fr/youx
 
Retour à l'accueil