Depuis juin dernier, Libourne possède officiellement une mosquée (11 avenue du Général Monsabert), inaugurée en présence du maire socialiste Gilbert Mitterrand. Celle-ci est dirigée par l’association des Musulmans de Libourne, proche de la très controversée UOIF (Union des Organisations Islamiques de France).
 
Présidée par Mohamed Benbekkari, celle-ci vient récemment de changer d’imam. Le nouvel arrivant est le marocain Messaoudy Abdelhamid qui remplace Embarek Guerdam. Si la liste des derniers conférenciers apporte quelques sueurs (notamment le très radical Mohamed Khattabi), ce sont des vidéos pour le moins troublantes qui circulent sur internet. On y voit lors d’un « concours coranique » à la mosquée le 11 février dernier, une petite fille portant le foulard islamique réciter des versets sous les « allah akbar » approbateurs.
Lors de son inauguration (photo), le maire de Libourne déclarait « Imaginons qu’ici à Libourne cette mosquée soit le symbole du vivre ensemble, face à l’obscurantisme populiste ambiant ». Et si c’était l’inverse ?
 
 
 Prendre connaissance des hadiths que cette mosquée considère comme authentiques, cf ici http://www.mosqueedelibourne.com/19.html
et là le site direct de ces hadiths : http://islammedia.free.fr/Pages/hadiths.html

Apologie de la violence contre les vilains mécréants  que nous sommes (hadith  – il est même précisé que le musulman doit tuer, avec beauté, non seulement l’ennemi de l’islam, mais également la bestiole sacrifiée (hadith 17) -, le sang d’un apostat de l’islam peut être versé (hadith 14); tout musulman doit combattre par la violence tout fait contraire à l’islam dont il serait témoin (hadith 34).

Sans oublier que toute innovation est proscrite, en islam (hadith n°5 et n°28).

Tout ceci, ajouté au fait que selon le site Trouvetamosquée, cette mosquée n’autorise les femmes que lors des prières du soir (« Tarawih »).

Cela transpire le vivre-ensemble, effectivement, si si , si!!!

Retour à l'accueil