Tentative d'enfumage du peuple français par la taquiyya

A propos de l'article d'un certain Yacine Zerkoun "Nous, musulmans, 

devons nous rappeler que la France est chrétienne"
http://www.bvoltaire.fr/yacinezerkoun/


Le texte est ambigu à plus d'un point de vue, il demande à être analysé 

par rapport à ce qui est dit dans le coran et par rapport au mensonge 

utile (taquiyya) que les musulmans pratiquent quand ils ne sont pas en 

situation de force.



Il est rempli de sous-entendus, de phrases qui semblent consensuelles 

mais qui sont lancées comme un signe aux musulmans et perceptibles

 seulement par eux et par ceux qui connaissent le coran et son esprit.


Le texte joue avec les mots et les formules ("islam « en » France , 

islam « de » France, islam « français »), c'est une manière détournée de

dire aux musulmans qu'il n'y a qu'un seul islam: celui de l'Arabie 

Saoudite, là où ils doivent se rendre au moins une fois dans leur vie

pour le hadj. Et en même temps de dire aux autochtones que les 

musulmans "ne cherchent qu'à s'adapter, voyez-nous, on en est la 

preuve, notre dogme est tolérant et pacifique" !!! Pour cela, les 

musulmans de France (du coup on ne sait plus comment les appeler)

ont juste besoin d'imams sans accents qui maîtrisent le français. 

Ce qu'ils vont avoir très bientôt.


Mais le contenu et le fond resteront les mêmes: quand un imam récitera 

les versets suivants, il le fera dans un français parfait et sans accent,

voilà toute la différence:


- 2.191: Et tuez-les, où que vous les rencontriez. Et chassez-les d'où ils 

vous ont chassés. L'association est plus grave que le meurtre [...].

- 5.60: Dis: "Puis-je vous informer de ce qu'il y a de pire, en fait de 

rétribution auprès d'Allah? Celui qu'Allah a maudit, celui qui a encouru

Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, 

celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les 

plus égarés du chemin droit". "les juifs et les chrétiens sont des 

singes et des porcs.




Ensuite, pour ceux qui connaissent l'esprit de l'islam, la phrase suivante

est aussi à double sens: "La religion révélée au Prophète (paix et 

bénédiction sur lui) est une religion universelle, qui ne connaît pas de 

frontières". 


D'un côté, elle parait anodine quand elle est s'adresse aux Français de 

souche, puisqu'elle leur parle d'universalité. Un mot qu'ils aiment bien et

qui figure en bonne place dans la Déclaration des Droits de l'Homme et 

du Citoyens, un des textes fondateurs des valeurs occidentales 

actuelles. Mais surtout, la phrase indique aux musulmans qu'ils ont une

vocation de lutte universelle et qu'ils ne devront avoir de répit qu'avec 

l'avènement du Califat Mondial. Formulée d'une autre manière, cette 

formule est également rappelée dans la Charte de l'OCI, la sulfureuse

Organisation de la Coopération Islamique, qui regroupe les 57 pays 

musulmans. Elle n'est donc là que dans le but de rappeler ces 2 versets:

- 2.193 " Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et 

que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus 

d'hostilités, sauf contre les injustes".

- 8.38 "Dis à ceux qui ne croient pas que, s'ils cessent, on leur 

pardonnera ce qui s'est passé. Et s'ils récidivent, (ils seront

châtiés); à l'exemple de (leurs) devanciers".




Encore une phrase qui semble anodine: "Ce qui n’a rien à voir avec le

culte qui, lui, nous dépasse" .Pourtant, sa signification est claire:

l'islam est intouchable, inviolable, immuable. Par cette phrase, son 

auteur leur dit en substance:

"Mes chers coreligionnaires, pas d'inquiétudes: les prêches continueront

leurs litanies esclavagistes, racistes, misogynes, antisémites, 

discriminatoires, homophobes, pédophiles et incestueuses". 

Les prêches pourront continuer à déverser leur haine contre les chrétiens,

les juifs, les polythéistes, les adultères et à inciter les musulmans à les 

tuer, ce qui est non seulement légal pour la sunna, mais aussi une 

obligation et un devoir pour chaque musulman.



Le texte fait ensuite quelques concessions architecturales et esthétiques,

pour que l'Européen loue les vertus de tolérance et de dialogue de cet 

appel à la paix et à l'apaisement tant attendu. Ne pas se leurrer pour 

autant, la France est bien devenue Dar el-Harb, Maison de la Guerre, 

et ce petit détail sera vite corrigé: le pays est voué à devenir 

Dar al-Islam. Les minarets pourront alors rivaliser de hauteur et leurs 

hauts-parleurs rivaliser de puissance.

Mais il n'oublie pas de faire allusion au "butin de guerre". Mahomet et 

le coran citent souvent ces mots, surtout dans le but de justifier la part 

qui revient à allah sur le butin ramené des razzias victorieuses et des 

conquêtes territoriales: "le quint" des terres, des maisons, des 

marchandises, du bétail, des esclaves sexuelles et jeunes impubères 

qui serviront aussi d'esclaves. Car allah est vénal. Contrairement à 

son désintéressé prophète, il veut sa part, qui est bien sûr gérée par 

Mahomet, car lui, allah, a bien d'autres occupations: il a les Sept 

Cieux à s'occuper. Toute une sourate est dédiée à ce gâteau à 

partager, elle s'appelle fort justement "Le Butin" (an-Anfal, sourate 

n°8). La présence de ces 3 mots, "butin de guerre" a donc une 

signification symbolique très forte. Il doit également rappeler aux 

musulmans que leur domination sera basée aussi sur le butin, la 

capitation, que devront verser tous ceux qui ne voudront pas se 

convertir et qui auront la chance d'être momentanément graciés 

par leur maîtres musulmans.




Nous avons encore droit à un bel enfumage, avec cette phrase 

qui aurait été dite par Mahomet:

- "L’encre de l’élève est plus sacrée que le sang du martyr"

Seulement, quand on a lu la sira (biographie de Mahomet), on sait 

très bien qu'il n'avait pas l'habitude de prononcer ce genre de phrase. 

Nous lui accordons le doute pour manque de preuves. Par contre, 

aujourd'hui, il suffit de regarder à travers l'actualité internationale: 

le musulman est bien plus enclin naturellement au meurtre et à 

l'assassinat ignoble qu'à l'étude pacifique de son dogme. Ce sont 

des signes qui ne trompent pas: l'énorme majorité des violences, 

conflits et guerre dans le monde sont le fait de musulmans. La 

preuve: rien qu'en 2012, plus de 100.000 chrétiens ont été tués 

dans le monde, très majoritairement par des musulmans.



Autre phrase vide de sens qui est là uniquement pour rassurer: 

"les musulmans doivent se rappeler que la France est chrétienne 

[...] que la France est millénaire": encore de la poudre aux yeux en 

direction des Autochtones qui, il est vrai, sont en majorité d'une 

naïveté et d'une complaisance que je n'arriverai jamais à comprendre.



Ensuite, on a droit à une démonstration de pure taquiyya, qui consiste 

à mettre en avant le fameux verset dit "verset de la tolérance", 

l'apothéose de l'hypocrisie musulmane:

"Pas de contrainte en religion" (2.256, un rajout post-hégire à la 

sourate 2). Un verset que les musulmans aiment mettre en avant. 

Un fait que les ulémas et "savants" de l'islam ont essayé de cacher 

à travers les siècles, c'est le principe des versets "abrogeant / abrogé 

(nâsikh / mansûkh). Ce principe consiste en l'abrogation des versets 

de la période mecquoise (dite pré-hégire) d'inspiration moins violente 

et moins guerrière, par des versets de la période médinoise dite 

post-hégire . A titre d'exemple, le verset 9.73 est dit "verset du sabre" 

comme beaucoup d'autres, il abroge le verset 2.256 :

- 9.73: Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et 

sois rude avec eux ; l'Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise 

destination!

Donc, pour les ulémas et exégètes de l'islam, le verset 2.226 est caduc; 

seulement, comme le coran est parole divine, aucun humain ne peut le 

supprimer ou en modifier le moindre mots. Ce qui convient parfaitement, 

puisqu'il faut montrer une face présentable aux naïfs.




Comment croire les musulmans? D'autant que, dans le coran qui est 

leur texte de base, tout ce qui avait un peu d'humanisme et qui datait 

de la période mecquoise (avant la fuite de Mahomet vers Médine, 

quand il fut chassé de la Mecque et presque tué) a été abrogé par 

les versets guerriers et racistes de la période médinoise, et que ces 

abrogations ont été totalement cachées pendant des siècles. Ce n'est 

rien d'autre qu'une énième tentative d'enfumage, celle-là de grande 

envergure. Et allah a cru bon d'essayer de la justifier:

- 2.106: Nous n'abrogeons aucun verset, Nous n'en faisons oublier 

aucun sans le remplacer par un autre qui soit meilleur ou équivalent. 

Ne sais-tu pas que Dieu est tout puissant ?


16.101: Lorsque nous remplaçons un verset par un autre - et Dieu sait 

mieux que quiconque ce qu'il révèle - ils disent : “Tu n'es qu'un 

imposteur !” Non ! Mais la plupart ne savent rien.



Et pour conclure, il faut rappeler la fourberie d'Allah, fourberie que j'ai 

retrouvé dans ce texte. Il faut savoir qu'allah revendique lui-même la 

fourberie, le complot, la manigance et le stratagème dans plusieurs 

versets et qu'en conséquence, il institue non seulement la taquiyya 

mais aussi l'hypocrisie. La seule condition est que ces grandes vertus 

bassesses de l'islam soient "profitables à la religion". Parmi les 

nombreux versets glorifiant la fourberie d'allah:

- 13.42: Certes ceux d'avant eux ont manigancé (contre leur Messager);

le stratagème tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme

 acquiert. Et les mécréants sauront bientôt à qui appartient la bonne 

demeure finale.

- 27.50: Ils ourdirent une ruse et Nous ourdîmes une ruse sans qu'ils 

s'en rendent compte.



Oui, l'islam n'est qu'une vaste supercherie et un énorme mensonge.

 

 

link

Retour à l'accueil