Alors que de jeunes filles goûtent la joie d’une enfance ou d’une adolescence normale, d’autres s’apprêtent, contre leur gré, à marier un parfait inconnu.

De fait, des milliers de jeunes filles sont retirées chaque année de l’école en Occident, et ce, afin de marier un homme qu’elles n’ont jamais rencontré ni désiré.

Qu’est-ce qu’un mariage forcé?

Un mariage est dit « forcé » quand une fille ou une femme est obligée, sous peine de sévices de la part de membres de sa famille, de marier un homme qu’elle n’a pas choisi.

En quoi un mariage « forcé » est-il différent d’un mariage dit « arrangé »?

Dans plusieurs cultures, il est de coutume de promouvoir la rencontre d’enfants de diverses familles dans l’espoir qu’un mariage puisse avoir lieu, et ce, avec le consentement des familles respectives, mais aussi de celui des futurs époux.

À l’inverse, dans un mariage forcé la jeune fille (ou jeune femme) n’a pas le choix : elle doit dire oui. Si elle refuse, elle peut faire l’objet de violence, car « l’honneur » de la famille est en jeu.

Est-ce que ces « mariages » forcés existent aux États-Unis ?

Oui… bien que ceci soit généralement traité comme étant une affaire privée regardant la famille, et de ce fait, demeure cachée de l’opinion publique.

Il existe plusieurs cas de jeunes adolescentes retirées de l’école aux États-Unis qui retournent au pays d’origine de leurs parents, et ce, afin de subir un mariage forcé.

Selon le New York Daily (2007)

En 2007, le « New York Daily » reporta que de jeunes filles étaient obligées de retourner au Pakistan afin de marier des hommes choisis par leurs familles.

Une femme avait même été droguée avant d’être introduite dans l’avion qui la conduisit au Pakistan, et une fois dans ce pays, fut forcée à la pointe d’un pistolet de marier un homme choisi par son père.

Noor AlmalekiNoor Almaleki (1989-2009†)

Noor Almaleki, est une jeune Américaine musulmane qui vivait en Arizona et qui fut victime d’un crime d’honneur. Elle fut tuée par son père, en partie parce qu’elle refusa de subir un mariage forcé.

Selon le Tahirih Justice Center (2011)

Un sondage (septembre 2011) réalisé par le « Tahirih Justice Center » révéla que plus de 3000 cas (ou cas suspects) de mariages forcés ont eu lieu dans les deux dernières années aux États-Unis, et ce, chez des communautés d’immigrants.

La AHA Foundation pour sa part croit que le nombre réel de mariages forcés aux États-Unis est en effet plus élevé, et ce, étant donné la méthode utilisée le Tahirih Justice Center pour réaliser le sondage.

Au Royaume-Uni, une ligne téléphonique à l’intention des victimes

Au Royaume-Uni , on institua une ligne téléphonique toute spéciale à l’intention des personnes victimes de mariages forcés.

En 2010, il y a eu 1735 cas de mariage forcé reportés par cette ligne d’appel.

Sur ces victimes, 131 citoyens britanniques furent sauvés après avoir contracté, contre leur gré, un mariage forcé avec un inconnu au Pakistan.

 

 

Adaptation française, titre et sous-titres par Points de Repères.
À partir de "Forced Marriage" de la AHA Foundation.
Veuillez prendre connaissance de "Forced Marriage Fact Sheet" (PDF 69 Ko) en cliquant ici.

Retour à l'accueil