Elle a pactisé avec l'ennemi et a été punie par les gardiens de la pureté raciale...

Gb-shamima
____________________________

Une adolescente musulmane a été enlevée, battue et menacée avec des marteaux et des couteaux par son frère et ses soeurs après avoir embrassé un homme blanc, a entendu un tribunal hier.

Shamima Akhtar, 18 ans, a été poussée dans une voiture, elle a été traitée de pute et de prostituée et sa longue chevelure a été coupée par ses deux sœurs aînées, Nadiya, 25 ans et Nazira, 29 ans, et son frère Kayum Mohammed Abdul, 24 ans. Ils avaient fait irruption dans un crissement de pneus dans le stationnement d’un restaurant de Basingtoke, Hampshire, quand ils l’ont vue en train d’embrasser Gary Pain le 1er avril l’année dernière alors qu’elle fêtait son 18e anniversaire, a entendu le tribunal de Winchester.

Un Mohammed Abdul «extrêmement agressif et menaçant» a saisi Gary Pain à la gorge pendant que Shamima était «fermement escortée» et jetée dans la voiture, a déclaré le procureur Peter Asteris au jury. Il s’agit d’une affaire de «violence domestique basée sur l’honneur», a entendu le tribunal, Shamima ayant été punie pour avoir enfreint les règles de sa famille. Shamima vient d’une d'une famille musulmane stricte et même si elle était contrôlée par ses frères et sœurs elle s'estimait occidentalisée, a entendu le tribunal.

L'avocat a expliqué que malgré le contrôle exercé par ses trois frères et sœurs, Shamima avait décroché un emploi qu’elle aimait chez Argos. Le 1er avril, sa famille lui avait donné la permission, avec réticence, de sortir avec des collègues de travail d'Argos pour célébrer son 18e anniversaire. Elle leur avait dit que les collègues étaient tous des femmes, et ils lui ont dit de rentrer à la maison avant 22 h 30. Peu avant l'heure, elle est sortie du restaurant avec Gary Pain, un collègue dont elle était devenue proche, et une fois à l’extérieur, elle l’aurait embrassé.

«C’est à ce moment que ses deux sœurs et son frère seraient arrivés dans le stationnement dans un crissement de pneus. Son frère était au volant et ils sont sortis de la voiture». Une des sœurs a escorté Shamima jusqu’à la voiture pendant que Mohammed Abdul prenait Gary Pain «par le cou et est devenu extrêmement agressif et menaçant».

Ils sont revenus en voiture à la maison familiale de Basingstoke, et Shamima a été traînée dans la maison et installée sur un canapé où elle a subi un «barrage d’insultes» telles que «putain et prostituée». Mohammed Abdul est ensuite entré dans la pièce avec deux couteaux et un marteau, a dit le procureur. «Il a dit à sa sœur d'en choisir un pour utiliser sur sa sœur et un autre pour son amoureux», a dit l’avocat. Les injures ont continué, puis les deux sœurs ont dit que Shamima devait être punie pour sa conduite et elles ont décidé de lui couper les cheveux. «Elle pleurait et les implorait de ne pas le faire», a dit le procureur au jury. «Son frère les encourageait en criant ' rasez-la' ».

Lors de son arrestation, Nazira a dit à la police que ses parents étaient absents et qu’elle était en charge de la famille. Elle a admis qu'elle avait appelé sa soeur à plusieurs reprises pour voir si tout allait bien et elle a dit aux policiers qu’elle avait été «bouleversée de voir Shamima embrasser un homme blanc».

Source : Muslim teenager attacked by brother and sisters for kissing white man, Telegraph, 31 janvier 2012. Extraits traduits par Poste de veille

Retour à l'accueil