Colmar est une ville de la préfecture du département du Haut-Rhin, l’un des deux départements de la région Alsace. Troisième ville de la région après Strasbourg et Mulhouse par sa population, son aire urbaine dépasse les 115 000 habitants.

Tout comme dans tout l’est de la France, la population Musulmane de Colmar a connu une forte expansion ces dernières décennies, elle a pu obtenir de la municipalité dirigée par le maire UMP Gilbert Meyer la construction d’une Mosquée, la première de la ville, inaugurée par Nicolas Sarkozy le 4 novembre 2002 dans le cadre de sa campagne de diffusion de « l’Islam de France. »
Cette Mosquée, d’un coût total de 915 000 euros, peut abriter près de 1 000 fidèles, a été financée à plus de 80 % par la communauté Musulmane de Colmar.

- Propagande antisioniste et antisémite diffusée par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar: Jésus va revenir sur Terre pour punir les Juifs dans Politique 730553MosqueColmar 945425MosqueColmarCollgeMolire antisémitisme dans religion
- La Grande Mosquée El Amel de Colmar, visitée par le collège Molière en juin 2009 (avec voile islamique obligatoire ?)

La ville de Colmar accueille également la grande Mosquée Ennasiha inaugurée le 25 octobre 2010
, un ancien hangar reconverti en lieu de Culte d’une capacité de 700 fidèles, un projet ayant coûté 2,2 millions d’euros, les préches et conférences dans cette Mosquée sont dirigés par l’imam Bachir Daoudi ne parlant pas le français.

On peut mesurer l’influence grandissante de l’Islam au coeur même de la politique de gestion de la ville, en constatant que lors des élections municipales de mars 2008, Gilbert Meyer, maire UMP de Colmar avait fait l’objet d’une controverse suite à la promesse d’une subvention de 164 000 euros pour l’agrandissement de la Mosquée Ennasiha faite le 25 février 2008, quelques semaines avant le premier tour, par un courrier à l’adresse de l’imam Bachir Daoudi, une « opération de propagande » largement relayée auprès des fidèles Musulmans.
Après la très courte victoire de Gilbert Meyer, l’affaire est tombée entre les mains de la justice, le tribunal administratif de Strasbourg a statué que cela constituait une pression sur l’électorat, et a annulé les résultats du scrutin de l’élection.

En novembre 2008, de nouvelles élections municipales furent organisées, et ayant déjà mis dans sa poche l’électorat Musulman, Gilbert Meyer fut réélu dès le premier tour avec 50,44% des voix.

Quel Islam est diffusé auprès de la communauté Musulmane de Colmar ? Est-ce un Islam Fraternel, ouvert à l’échange et au dialogue auprès des autres communautés ?
La Grande Mosquée El Amel de Colmar dispose d’une page Facebook sur laquelle on peut se faire une idée plus précise de l’idéologie islamique enseignée aux Fidèles Musulmans. On peut par exemple y trouver un texte relatant une partie de la vie de Jésus.

 571050JsusenIslam antisionisme
Il faut savoir que dans les textes Saints de l’Islam, le Coran et la Sunnah, Jésus n’est pas le Fils de Dieu mais juste un Prophète de l’Islam. Il n’a pas été crucifié sur la Croix par les Romains et les Pharisiens (dénommés uniquement par le terme « Juifs » dans les textes Saints de l’Islam), car il a été remplacé par un autre personnage au moment de sa crucifixion, Dieu ne pouvant laisser souffrir un Prophète par la main de l’homme.

« Ô gens du Livre (Chrétiens), n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites de Dieu que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager de Dieu, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Dieu et en Ses messagers. Et ne dites pas «Trois». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Dieu n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un fils. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Dieu suffit comme protecteur »
Le Coran An-Nisa’ 4:171

« Mais qu’est-il advenu de leur engagement? Ils (les juifs) n’ont pas hésité à le dénoncer, à nier les signes de Dieu, à assassiner injustement les prophètes et à déclarer que leurs cœurs étaient insensibles à toute croyance, alors qu’en réalité c’est Dieu qui avait scellé leurs cœurs, en raison de leur infidélité, au point que seul un petit nombre parmi eux peuvent être considérés comme de vrais croyants. Ce châtiment, ils l’ont bien mérité en raison de leur infidélité et à cause de l’ignoble calomnie qu’ils ont fait courir sur Marie, et également pour avoir dit : «Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, prophète de Dieu», alors qu’ils ne l’ont point tué et qu’ils ne l’ont point crucifié, mais ont été seulement victimes d’une illusion, car même ceux qui se sont livrés ensuite à des controverses à son sujet sont encore réduits, faute de preuves, à de simples conjectures. En réalité, ils ne l’ont point tué, mais c’est Dieu qui l’a élevé vers Lui, car Dieu est Puissant et Sage. »
Le Coran An-Nisa’ 4:156-158

Ceci invalide bien évidemment les textes de la Bible considérés par les Musulmans comme falsifiés et hérétiques, et justifie donc la négation de la Passion du Christ, de sa Crucifixion, de la rémission des péchés et de sa Résurrection.
Le rejet explicite de la Bible et de la doctrine Chrétienne.

On voit donc que Jésus est perçu très différemment dans l’Islam. On peut noter dans les textes qu’il reviendra sur Terre, mais non pas de la manière décrite dans les textes de l’Apocalypse de Jean mentionnés dans la Bible, les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar nous expliquent dans un texte publié en novembre 2012 les raisons de son futur retour sur Terre sur leur page Facebook (hard-copy1, hard-copy2) :

« Il est possible de se demander quel est l’intérêt à ce que Jésus revienne sur terre si c’est pour faire appliquer les Lois de Mohammed ? Nous pouvons avancer trois hypothèses en réponse :

Premièrement : la sagesse qui se cache derrière son retour, est éventuellement liée à la conspiration que les Juifs ont tramée contre lui lorsqu’ils ont voulu l’assassiner et le faire crucifier. Son histoire est relaté dans le Coran bien qu’ils s’entêtent toujours à revendiquer son meurtre, et à l’accuser de sorcier ou autre : Allah l’en a innocenté, et en retour Il les a frappés d’avilissement. C’est pourquoi, depuis l’avènement de l’Islam, ils n’ont pu brandir aucun étendard. Ils n’ont plus jamais réussi à régner en un quelconque endroit de la terre.

{ L’Imam Al-Qurtubî parle pour son époque conformément au Verset : « Ils sont frappés d’avilissement où qu’ils soient sauf s’il leur est tendu la corde d’Allah ou bien la corde des hommes. » La restriction dans ce Verset explique peut-être la situation actuelle ! (NDT)}

Ils resteront ainsi jusqu’au crépuscule de la fin du monde, le jour où l’Antéchrist va se manifester. Le plus grand des sorciers, ils vont lui faire allégeance et composer son armée dans l’espoir de se venger par lui, des musulmans. Dans cette conjoncture, Allah fera descendre celui qu’ils se sont jurés d’avoir tué. Il va le mettre en valeur devant ces derniers et devant tout hypocrite ou opposant afin de leur prouver qu’il est bel et bien vivant. Il vaincra leur meneur et leur chef qui va s’arroger le titre de Seigneurie universelle. Il va le tuer et mettre son armée composée de soldats juifs en déroute avec l’aide de ses soldats croyants. Ils n’auront ce jour-là, plus aucun échappatoire fussent-ils cachés derrière un rocher, un arbre ou encore un mur. La matière va alors s’écrier : Ô Esprit de Dieu ! Par ici ! Il y a un Juif ! Sous la menace de l’épée, il sera sommé à chacun soit de se convertir soit de mourir. Voici le prochain sort des infidèles en tout genre sur la terre entière où il n’en restera plus ! »
[...]

Une des hypothèses présentées par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar, est que Jésus va revenir sur Terre pour punir les Juifs, car ils ont tenté de le tuer.
Les textes du Coran sont repris pour justifier que les Juifs sont un peuple maudit depuis leur tentative de meurtre contre Jésus. Depuis cette infamie, ils « n’ont pu brandir aucun étendard », et « n’ont plus jamais réussi à régner en un quelconque endroit de la terre. »
Lors de son retour sur Terre, Jésus tuera leur chef, et « mettra en déroute son armée composée de soldats Juifs ». Les Juifs de la Terre seront sommés soit de se convertir à l’Islam, soit de mourir.

Ce texte projette dans l’inconscient collectif de la Oumma, la communauté Musulmane, que la fin des temps coïncide avec la venue de Jésus et l’extermination de TOUS les Juifs ou leur soumission, car TOUS collectivement, sont responsables d’avoir voulu assassiner Jésus.
Est-il normal qu’un site d’un Lieu de Culte censé délivrer un Message de Paix et de Tolérance mette en ligne ce type de propos ? Quel impact peut avoir ce texte publié sur Internet, sur de jeunes Musulmans désireux de connaître ou d’approfondir la « Religion de Paix et Tolérance » ? Quels objectifs visent les responsables de la Mosquée ?

Et surtout, on est en droit de se poser la question : est-ce que ces textes expliquant le retour de Jésus sur Terre pour punir les Juifs sont enseignés dans l’école coranique de la Grande Mosquée El Amel de Colmar ?

 

Évidemment, ce texte antisémite influe également sur l’idéologie politico-religieuse véhiculée aux Fidèles Musulmans pour justifier le combat contre les Juifs à travers le Monde, et en particulier autour du point névralgique actuel, la Palestine, par la diffusion d’une propagande antisioniste contre l’État d’Israël.
Sur la page Facebook de la Mosquée, les responsables publient effectivement des textes et vidéos de propagande avec pour objectif de faire passer Israël comme un état criminel aux yeux de la communauté internationale, une lutte totale contre le sionisme (hard-copy).
On peut ainsi voir une vidéo choquante (non diffusée par les « médias sionistes », c’est à dire les occidentaux), montrant un enfant brûlé lors d’une attaque israélienne, destinée à attiser la haine de la communauté Musulmane contre les israéliens et justifier ainsi l’antisionisme.

- 342141MosqueColmarantisionisme4 Colmar 211217MosqueColmarantisionisme5 Coran
propagande antisioniste diffusée par les responsables de la Grande Mosquée El Amel de Colmar

Bien entendu, aucune image montrant comment des civils sont utilisés comme boucliers humains par les instances palestiniennes de Gaza contre les répliques israéliennes n’est montrée par les responsables de la Mosquée El Amel de Colmar, ni même le fanatisme religieux dispensé par les média officiels palestiniens qui expliquent que les enfants doivent être les premiers sacrifiés pour libérer la Palestine, des martyrs à la gloire d’Allah.

 765878MosqueColmarLemaireGilbertMeyer Gilbert Meyer
« Et fallait-il lancer un nouveau débat sur l’Islam, alors que celui sur l’identité a fait monter le FN à 20 % ? Faut-il provoquer une opposition entre Français ? On prie dans la rue à Paris, mais nous n’avons pas de problème à Colmar. J’ai autorisé deux Mosquées et trois lieux de prières gérés localement car je veux la paix sociale. D’autant que deux tiers des musulmans sont des Français. Je suis d’accord pour estimer que les imams doivent parler le français, mais n’allons pas trop loin. »
Gilbert Meyer, maire UMP de Colmar depuis 1995, propos recueillis par Yolande Baldeweck le 27 février 2011.

- 550456nicolassarkozy Haut-Rhin

« Vous avez réussi à ne pas vous laisser enfermer dans une logique d’amalgame entre l’Islam, l’extrémisme islamiste et le repli communautaire. [...] Soyez le symbole de l’Islam de France [...] intégré dans la société française, comme le vit la très large majorité des Musulmans de France »
Nicolas Sarkozy, ex-ministre de l’Intérieur – discours d’inauguration de la Grande Mosquée El Amel de Colmar le 4 novembre 2002, dans le cadre de la diffusion de la campagne « Islam de France »

 

 

 

 

http://islamineurope.unblog.fr/

 

Retour à l'accueil