Indécente hypocrisie ...

La virginité avant le mariage est pour la femme arabe une obligation ...Le syndrome de l'hypocrisie sexuelle arabe ..

.le rapport à la sexualité n’est pas la même dans le Monde arabe qu’en Occident. La virginité avant le mariage est pour la femme arabe une obligation, déterminante pour sa réputation, ses chances de trouver un époux et sa place dans la société. L’interdit du sexe avant le mariage est répandu dans l’ensemble du monde arabe,. Malheur à celle qui ne le respecte pas. Qu’il s’agisse de la condamnation au célibat, du bannissement voire de la mort, la punition servant à sauver l’honneur de la famille et à réaffirmer la règle , est sévère.!

L’interdit pèse non seulement sur l’acte sexuel avec un partenaire, mais aussi sur la relation à son propre corps(masturbation). Pour garantir le respect de cette règle, la société arabe a érigé la sexualité en véritable tabou : on n’en parle ni à la maison, ni sur les bancs de l’école, ni dans les journaux, ni dans les livres. A quelques exceptions près.

Dans la société arabe contemporaine, les femmes ne sont pas libres d’écouter et d’exprimer leur corps. Cette obsession de la virginité a des conséquences qui vont bien au-delà de la privation de rapports sexuels hors mariage : « Elles portent aussi sur la capacité de la femme à se faire plaisir, ainsi que sur l’image et l’estime qu’elle a d’elle-même », témoigne Nadine, psychologue qui a rencontré beaucoup de femmes en souffrance à cet égard. « Plusieurs de mes patientes, des années après avoir perdu leur virginité – même dans le cadre de leur mariage -, ont encore peur d’être attirantes, de plaire ; elles se culpabilisent de l’acte sexuel et sont incapables d’éprouver du plaisir ».

Comment, quand on est faite de la même chair que toutes les autres femmes et dans un monde globalisé, vit-on et gère-t-on cet interdit pesant sur sa liberté d’action, mais aussi sur son corps et son identité ?

Contraintes à choisir entre le déni de soi et l’opprobre, beaucoup de femmes, dans ces régions du monde, vivent dans la peur et le mensonge, même vis-à-vis de leurs proches.

S’affranchissant (au moins partiellement et dans l’ambivalence) du carcan de la tradition et de ses interdits, du poids de la famille, du droit et de la religion, de nombreuses jeunes femmes « aménagent » en secret, parfois dans la honte et la culpabilité, leur chasteté : certaines acceptent, de plus ou moins bon gré, des pratiques sexuelles substitutives à la pénétration vaginale, qui présentent toutes l’avantage de préserver la fragile membrane (courtes pénétrations, masturbation du partenaire, sodomie – pourtant proscrite par le droit musulman .

 

Ainsi Sanaa Elaji * revient-elle sur la définition patriarcale, largement consensuelle quoique restrictive de la virginité, réduite à la non défloration, pour dénoncer « l’hypocrisie » qui l’entoure :

« Même si une femme a encore son hymen, ça ne veut pas dire qu’elle est encore vierge au sens de n’importe quel dictionnaire, c’est-à-dire que ça ne veut pas dire qu’elle n’a jamais eu de rapports sexuels, ça veut juste dire qu’elle n’a jamais été pénétrée dans le vagin ! Mais pour les hommes, si elle garde encore son hymen, c’est que c’est une femme chaste ! […] On tombe dans l’absurde du : elle garde son hymen, donc elle est vierge ! […] J’ai un ami qui a des rapports sexuels superficiels, parce qu’il ne faut pas passer à la pénétration avant le mariage ! Et je trouve que ça, c’est le summum de l’hypocrisie, parce que et lui, et elle, ils savent qu’elle n’est plus vierge ! Pourquoi toute cette mascarade ? ! ! […] [Lier hymen et valeurs] fait aussi que l’on a des pratiques sexuelles pas toujours saines. […] Mais personne ne se pose la question, même celui qui est sorti avec une fille, qui l’a sodomisée parce qu’elle voulait garder sa virginité, il ne se pose pas de question, le jour où il va chercher une fille vierge pour se marier ! […] Est-ce qu’il y a beaucoup de mecs qui vont se dire : "ça pourrait être ma sœur ou ma fille ou ma femme !" ?... Non ! […] Le mec veut juste que sa femme ait son hymen ! Elle a peut-être un passé, mais en tout cas, lui, il n’en voit pas la preuve ! […] On sait tous qu’une fille qui garde son hymen n’est pas forcément vierge ! On sait tous que les filles arrivent toujours à contourner les lois de la nature pour rester soi-disant vierges, si on suit évidemment la définition que notre société donne à la virginité, c’est-à-dire qui ne la lie qu’à l’existence d’un hymen intact… mais ça ne veut pas dire qu’elle n’a pas déjà goûté aux plaisirs interdits ! » (Entretien, Elaji, 2007).

D’autres jeunes filles moins « prudentes », craignant que l’absence de sang lors de la nuit de noces ne trahisse leur passé sexuel et n’entraîne une répudiation honteuse qui incarnerait leur mort sociale, recourent aux opérations de réfection d’hymen.

L’hyménoplastie consiste en la suture des séquelles hyménales, préalablement incisées dans leur partie médiane. Pratiquée sous anesthésie locale, l’opération prend une vingtaine de minutes ; la réfection dure entre quelques jours et plusieurs semaines, selon le procédé et le type de fils utilisés, et doit provoquer en principe un saignement lors de la première pénétration – on notera que certaines filles vierges demandent aussi parfois un « renforcement » de l’hymen, pour être sûres de saigner suffisamment lors de la nuit de noces. A cette technique médicalisée s’ajoute l’usage rémanent – et moins onéreux – de subterfuges ancestraux, tels l’introduction dans le vagin de foies de volailles ou le placement sous le drap de fines poches plastifiées contenant du sang de poulet mêlé à un anticoagulant – parfois avec la complicité de la mère de la promise.


Les femmes qui ne peuvent pas s'offrir de chirurgie pour se faire reconstruire l'hymen avant leur mariage dans leur pays d'origine ont une option plus économique: elles peuvent en commander un sur internet.

À partir de 29,95$, les femmes peuvent acheter un faux hymen en ligne, qui sera livré depuis la Chine. Ce faux hymen se présente comme un film contenant un peu de liquide rouge. Le site internet explique qu'il faut insérer le film 20 minutes avant le rapport sexuel, afin qu'il imite correctement les conséquences d'un hymen déchiré, et permette de montrer le sang tant attendu il libère un liquide rouge semblable au sang lors du « premier » rapport sexuel.

Si ces importations sont officiellement interdites dans de nombreux pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, les femmes d'Amérique du Nord et du Royaume-Uni constituent un marché fertile.

«Nous avons de nombreuses demandes urgentes de la part de femmes qui nous prient de leur faire parvenir un nouvel hymen avant leur nuit de noces», a expliqué Mike Munro, de la boutique en ligne Hymenshop.com. Ce site, ouvert en mars 2010, vend chaque mois des milliers d'hymens.

«Il y a certaines coutumes qui sont impossibles à transgresser sans payer le prix fort, et parfois même de sa propre vie», dit-il.

Des jeunes femmes, majoritairement issues de familles musulmanes, veulent désespérément paraître vierges le jour de leur mariage. Elles craignent d'être tuées par leur famille si elles n'ont pas un hymen intact le jour de J, après un mariage arrangé dans leur pays d'origine.

L'industrie de la réparation de l'hymen est révélateur de la brutalité et à la fois de l'hypocrisie de la culture islamique, même si elle exalte ses normes morales prétendument supérieures par rapport à celles de l'Occident.

La culture islamique n'est pas une culture de la vertu, mais une culture de la peur. Il ne célèbre pas la pureté, mais se moque d'elle.


 

*

À travers ses écrits, Sanaa Elaji brosse un portrait au vitriol de la société marocaine.

Sanaa Elaji, 29 ans, n'a pas sa langue dans sa poche. Son truc : faire la peau aux tabous. Et en arabe, c'est plus drôle. Dans ses tribunes comme dans son roman, elle fait un portrait au vitriol de la société marocaine et, avec elle, de l'image fantasmagorique qu'elle a de la femme. La virginité ? Une mascarade. La fidélité ? Un mythe. Le mariage traditionnel ? Une forme de prostitution.


Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Haro sur les tabous | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique


http://www.hymenshop.com/

Newly Developed Technology enables the amazing ability to become a virgin again!

Marry in confidence - your secret is kept

Spice up your marriage life

Surprise your partner

No Needles, No costly operation

Amazingly affordable - only $29.95

Free Immediate Delivery Worldwide

Guaranteed Delivery via Registered mail

100% Secure Credit Card Payments

Discreet Package & strict Privacy Policy

Learn why you should

photo of the Artificial Hymen:

 
 
 

Artificial Hymen x 1

Special offer = $29.95

 
 
 

Artificial Hymen x 2

Special offer = $55.95

 
 
 

 

Retour à l'accueil