Iran facebookCNRI- Selon un commandant de Police d’une ville de l’ouest de l’Iran 22 personnes ont été arrêtés et condamnées pour avoir ouvert des comptes sur le Facebook. Le colonnel Chaaban Torknia, chef de la police de Malayer a fait cette déclaration, selon le journal gouvernemental Chargh daté du 7 octobre.

« En coordination avec les autorités judiciaires, les personnes qui établissent des relations avec les reseaux étrangers à travers le Face-book seront sanctionnées par la loi » a déclaré cette autorité de la Police.

Il a affirmé au sujet des personnes condamnées : « les criminels impliqués dans ces dossiers étaient en contact avec des reseaux sociaux immoraux et toutes les instructions en cours ont abouti à des résultats ».

Cependant, il n’a pas révélé, ni les identités des personnes arrêtées, ni les jugements prononcés à leur encontre.

Depuis un an, le régime iranien, ne cesse de rendre public des sanctions prononcées contre des internauts ayant une activité sur les reseaux sociaux afin de dissuader la jeunesse du pays de se mobiliser sur ces reseaux.

 

 

link

Retour à l'accueil