La Taqiya: le principe du mensonge érigé en droit religieux pour dissimuler à « l’ennemi » ses véritables activités: Démonstration avec Victor Guevara, L’un des pivots de la cellule démantelée.

Victor Guevara alias Jibril

Victor Guevara est aujourd’hui en garde à vue dans les locaux de la DCRI. L’enquête a déterminé que ce Cannois devenu « Jibril » lors de sa conversion à l’Islam était l’un des trois pivots de la cellule avec Jérémie Louis-Sidney (tué dans un échange de feu lors de son interpellation), et Jérémy Bailly, lui aussi originaire de Cannes, lui aussi Français converti à l’Islam, lui aussi membre très actif de la cellule, très engagé dans l’organisation.

Ces hommes ne sont jamais passés dans la clandestinité. Mieux, ils ont laissé ici et là sur des réseaux sociaux, des profils parfois bien loin voire pour certains à l’opposé de ce qu’ils apparaissent aujourd’hui. Il étaient sur Facebook, Myspace, Youtube à visage découvert. Ainsi Jérémie Louis-Sidney est apparu en rappeur engagé, scandant des slogans conspirationnistes. Un autre des membres de la bande, promis à une belle carrière de footballeur brisée par une blessure, Yann Nsaku, a témoigné longuement sur le net, dans une vidéo impeccablement filmée, montée et mixée, où il raconte d’une voix douce, sa conversion à l’Islam, religion de paix, de bienfaits et de miracles… Et comment elle le guide sans cesse dans le droit chemin… Cette vidéo est un parfait exemple de ce que des hommes engagés dans un Jihad de combat, peuvent, ainsi qu’on leur a enseigné, tenter de montrer un double visage qui peut tromper à tous le moins leurs proches, parfois même ceux chargés de mener la traque aux jihadistes de tous bords.

Nous révélons aujourd’hui un nouveau document à l’état brut: Victor Guevara, a enregistré exactement la même vidéo sous l’égide d’une mystérieuse « Ecole de la Réussite » vantant les vertus de l’Islam pour trouver son équilibre, sa voie, donner un sens à sa vie.

Au regard de ce qui est reproché aujourd’hui à Victor Guevara (qui fut l’un de ceux gagnant de manière précipitée Paris le 3 octobre dernier, déclenchant la décision d’une frappe policière) la vidéo, et ce qu’elle montre: un parfait musulman vantant tous les bienfaits que lui a apporté l’islam, citant tel un érudit, des sourates à l’envie, démontre à quel point, les jihadistes du XXIème siècle sont devenus maîtres dans l’art de la Taqiya, le mensonge permis pour dérouter, égarer, et tromper ceux qui sont jugés comme étant des ennemis, des adversaires. Victor Guevara et les autres avaient bien appris leur leçon, mais une simple, une petite erreur « technique » commise par Jérémie Louis-Sidney va les perdre, puisque sur la cuillère de la grenade jetée dans l’épicerie de Sarcelles, on retrouvera une empreinte conduisant au chef de la bande. C’est la même « erreur », en 1995, une empreinte retrouvée sur un engin qui avait fait long feu le long d’une voie de TGV qui avait permis d’identifier et de lancer la chasse à un petit délinquant de banlieue, devenu islamiste et jihadiste enragé après être passé par la case prison: Un certain Khaled Kelkal qui finira après une longue traque sous les balles d’une équipe de l’EPIGN. Comme quoi, et le blog reviendra dessus, les profils des suspects arrêtés, leurs itinéraires, leurs modes d’action, leur détermination, mais aussi leur amateurisme parfois n’ont rien de nouveau, contrairement à ce que l’on voulait nous faire croire.

Enquête, Récit: Frédéric Helbert, Olivier Flaisler/http://www.frederichelbert.com/20121011/cellule-islamiste-un-des-pivots-en-parfait-musulman-sur-le-net-video-inedite

Retour à l'accueil