Jour après jour, chaque jour !, le martyrologe des chrétiens au Pakistan ne cesse de s’augmenter.

L’Église catholique locale la qualifie de « martyre de la foi ». Mariah Manista était une jeune fille catholique de Faisalabad tuée voici une semaine par un musulman qui l’a enlevée et entendait l’épouser. Le Père Zafal Iqbal, curé de Khushpur, où vit la famille de la jeune Mariah, 18 ans, indique à Fides que « la jeune fille a résisté. Elle n’a pas voulu se convertir à l’islam et n’a pas épousé l’homme qui, pour ce motif, l’a tuée. Il s’agit d’une martyre ».
Le cas a été porté par le Père Iqbal devant la Commission Justice et Paix et devant l’évêque de Faisalabad, S.E. Mgr Joseph Cutts. « Le coupable a été arrêté et la police mène l’enquête. Espérons que la justice soit rendue alors que la communauté est triste et déconcertée » remarque le Père Iqbal. « Des cas comme celui-ci arrivent chaque jour au Penjab » confirme à Fides le Père Khalid Rashid Asi, vicaire général du diocèse de Faisalabad. « Cela est très triste. Les chrétiens, souvent de jeunes femmes, sont des victimes sans défense ».
Un autre cas résolu ces derniers jours, est celui de Rehmat Masih, catholique de 72 ans de Faisalabad, libéré voici une semaine après deux ans de réclusion et de souffrances effroyables suite à une fausse accusation de blasphème.

 

 

 

Sources : Agence Fides/ Observatoire de la christianophobie

Retour à l'accueil