ethicaloil

 

 

L’organisation EthicalOil.org a été mise sur pied pour encourager les individus, les entreprises et les gouvernements à choisir le pétrole qui provient du Canada, de ses sables bitumineux et des autres démocraties libérales plutôt que celui de l’Arabie saoudite et d’autres pays où les droits humains sont bafoués.

Pour populariser sa position, EthicalOil.org a produit une pub de 30 secondes. Certains réseaux de télévision canadiens ont accepté de la diffuser.

 

L’Arabie saoudite a réagi en menaçant de poursuites judiciaires les réseaux de TV qui reprennent l’annonce sur leurs ondes. Déjà CTV a capitulé et retirer la pub de sa programmation.

 

La pub est disponible en cliquant ICI.

 

Voici une traduction du message :

 

L’année dernière, l’Amérique du Nord a acheté plus de 400 millions de barils de pétrole en provenance de l’Arabie saoudite.

Nous avons financé un État qui ne permet pas aux femmes de conduire.

Les femmes saoudiennes ne peuvent même pas quitter leur domicile pour magasiner, ce sans parler de travailler, sans la permission de l’homme qui est leur gardien.

Les femmes font face à la discrimination en Cour. Le témoignage d’un homme vaut celui de deux femmes.

Pourquoi payons-nous leurs factures?

Pourquoi finançons-nous leur oppression?

Aujourd’hui, on peut faire mieux.

Il y a un pétrole éthique qui provient des sables bitumineux du Canada.

Le pétrole éthique. Un choix que nous devons faire.

 

Ezra Levant est associé à EthicalOil.org. Dans un commentaire publié le 20 septembre 2011 par le Toronto Sun (Take your secret Saudi threats and shove ’em), il a pris position contre les tentatives de l’Arabie saoudite d’imposer ses valeurs au Canada.

 

Voici la traduction du commentaire d’Ezra Levant réalisée par Point de Bascule :

 

L’Arabie saoudite a retenu les services d’avocats pour menacer les diffuseurs canadiens qui osent présenter à la télé une pub critique des activités financées par les revenus du pétrole saoudien.

Je le sais parce que je suis le président bénévole d’EthicalOil.org, un site internet à but non lucratif qui promeut les sables bitumineux du Canada comme une solution de rechange au pétrole de l’Arabie saoudite et à celui des autres dictatures de l’OPEP.

Alykhan Velshi, qui dirige EthicalOil.org, a produit une pub de 30 secondes pour la télé. On y compare le traitement des femmes au Canada à celui des femmes en Arabie Saoudite.  Là-bas, les femmes ne peuvent pas conduire, pas voter et elles ne peuvent même pas obtenir de soins médicaux sans l'autorisation de leurs maris / propriétaires.

Comparez cela avec Fort McMurray, la capitale des sables bitumineux au Canada, où la mairesse est une jeune femme nommée Melissa Blake.

 

L’Arabie Saoudite n'apprécie pas ce genre de critiques. C’est un état fasciste, sans presse libre et sans partis politiques dans l’opposition.  Voilà pourquoi ils viennent de retenir les services d’une des plus importantes firmes d’avocats au monde pour intimider les médias et les réduire au silence. Il s’agit de la firme Norton Rose, une monstruosité qui compte plus de 2600 avocats.

 

Rahool Agarwal, un des avocats chez Norton Rose, a contacté les réseaux de télé à travers le Canada pour les menacer s’ils diffusent la pub. Déjà, deux réseaux ont capitulé face aux menaces, notamment CTV, le plus important télédiffuseur privé au Canada.  Agarwal a également menacé d’intenter des poursuites contre EthicalOil.org. Il refuse de dire pourquoi. Ses prétentions sont évidemment sans aucun fondement juridique mais l’objectif qu’il recherche est de faire taire la critique et ça fonctionne.

 

Si nous avons appris l’existence de cette campagne de menaces, c’est uniquement parce qu’un Canadien qui avait lui-même été menacé nous en a avisé. Quand notre avocat contacta Agarwal, ce dernier sembla véritablement surpris d’avoir été découvert. Les Saoudiens préfèrent opérer en cachette.

L’Arabie saoudite est une ennemie du Canada. Ce sont des ennemis de l’Occident. Ce sont des ennemis de la liberté. Ce n’est pas une révélation. Quinze des dix-neuf pirates du 11 septembre 2001 étaient originaires d’Arabie saoudite. Oussama ben Laden appartenait à une importante famille saoudienne. L’Arabie saoudienne continue de financer le terrorisme à travers le monde.

 

Habituellement, les extrémistes islamistes concentrent leur haine vers le Grand Satan, les États-Unis. Mais le Canada est maintenant l’ennemi des Saoudiens également. Parce que nous sommes en compétition avec eux pour le pétrole. D’ici dix ans, les sables bitumineux pourraient complètement remplacer les exportations saoudiennes vers les États-Unis.

 

Récemment, le milliardaire saoudien Walid ben Talal a déclaré qu’il était dans l’intérêt de son pays de ne pas trop laisser monter les prix du pétrole pour ne pas encourager les solutions de rechange au pétrole saoudien. Les plus importantes réserves de pétrole non conventionnel au monde se trouvent dans les sables bitumineux. Il n’en a pas parlé explicitement mais c’est clairement ce qu’il avait à l’esprit.

 

À l’instar de Greenpeace, les Saoudiens haïssent notre pétrole. Habituellement ils sont satisfaits de regarder Greenpeace organiser ses campagnes. Cette fois-ci, ils ont été eux-mêmes pris la main dans le sac.

Les sables bitumineux peuvent se défendre eux-mêmes. Mais qu’en est-il des médias canadiens? Au moins deux télédiffuseurs ont déjà capitulé face à la pression saoudienne. Les Saoudiens sont en train de détruire notre culture de liberté et de la remplacer par leur culture de charia, de tyrannie et d’intimidation.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird doit convoquer l’ambassadeur saoudien immédiatement. Si leur immixtion et leur intimidation ne cessent pas immédiatement, il devrait être expulsé.

Le Canada est libre et ainsi devrait-il en être de nos médias, peu importe les souhaits de certaines dictatures et les magouilles de leurs avocats grassement payés.

 

Ezra Levant a également consacré une de ses récentes émissions de télévision à la question. La vidéo est disponible sur BlazingCatFur.

 

Levant avait invité quatre personnes à discuter des enjeux rattachés à l’offensive saoudienne :

Tom Ross, avocat spécialisé dans les questions de diffamation;

Alykhan Velshi, responsable du site EthicalOil.org;

Brooke Goldstein, avocate associée au Lawfare Project qui combat le jihad juridique;

Daniel Pipes, responsable du site anti-islamiste danielpipes.org.

 

 Références supplémentaires

 

Vente de pétrole canadien aux USA - conspiration des concurrents saoudiens? 05 mai 2008

Comment le Qatar a acheté la France (et s'est payé sa classe politique) Slate.fr - 06 juin 2011

WikiLeaks cables claim al-Jazeera changed coverage to suit Qatari foreign policy The Guardian - 06 décembre 2010

École Dar al-Iman c. Rue Frontenac : le contexte de la poursuite en diffamation 27 juin 2011

Dossier – Deuxième conférence sur les religions du monde (Montréal) 07 Septembre 2011

 

Point de Bascule on 21 Septembre 2011.

Retour à l'accueil