Des jeunes du FAI manifestant à Amman. Photo Khalil Mazraawi/AFP
Des jeunes du FAI manifestant à Amman. Photo Khalil Mazraawi/AFP
 Un journal gouvernemental jordanien a mis en garde hier les islamistes contre la formation de milices après une manifestation vendredi à laquelle ont participé des jeunes islamistes, le front barré d’un bandeau vert, couleur de l’islam.
« La menace (des islamistes) de former des milices et leur démonstration de force sont inadmissibles, illégales et susceptibles d’être sanctionnées par la loi », écrit al-Raï qui reflète généralement la position du gouvernement dans un éditorial intitulé « où (les islamistes) mènent-ils le pays » ?

Ce commentaire intervient alors qu’une centaine de jeunes islamistes, le front barré d’un bandeau vert, ont participé à une manifestation organisée par les Frères musulmans, principale force de l’opposition en Jordanie, sur le thème « nous en avons ras le bol ». Des photos, parues dans la presse, ont provoqué des commentaires comparant ces jeunes, à une milice armée.
Gaith al-Kudah, chef du comité des jeunes du Front de l’action islamique (FAI), émanation politique de la confrérie, a réagi en affirmant que le port du bandeau a été « un choix personnel des jeunes islamistes », soulignant que « leur apparence ne visait pas à provoquer » les Jordaniens.
Rappelons que les islamistes, des groupes de jeunes et d’autres parties manifestent depuis janvier, exigeant des réformes politiques et économiques ainsi que la fin de la corruption.
 
Retour à l'accueil