"Le plus gros mensonge de l'histoire moderne". C'est ainsi que le négationniste français Robert Faurisson définit la Shoah dans un article publié cette semaine par le quotidien italien Rinascita, journal de gauche financé par le gouvernement italien [2.489.000 euros en 2010] .

Son texte a fait scandale au sein de la communauté juive qui a condamné le journal italien pour négation des chambres à gaz. Il rappelle le problème de l'antisémitisme latent en Italie, où 44% des citoyens "ont des préjugés ou sont hostiles aux juifs", selon une étude du Parlement italien, datant de cet automne.

Quelques extraits:
"L'imposture de l'Holocauste (Holocauste écrit entre guillemets)."

"La construction du mythe du génocide, des chambres à gaz et des six millions de Juifs tués."

"Des produits de désinfection comme le Zyklon B".

"L'Holocauste (toujours entre guillemets) n'est rien d'autre qu'une gigantesque fraude."

"Le révisionnisme n'est pas une idéologie, mais un remède à la tentation de l'idéologie."

"Les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique qui a donné lieu à une gigantesque escroquerie financière dont les principaux bénéficiaires politiques sont l'Etat d'Israël et le sionisme international et dont les principales victimes sont le peuple allemand - mais non leurs dirigeants - et tout le peuple palestinien ".

Voir: Italian Daily: Holocaust "The Greatest Lie of Modern Times"
 
Retour à l'accueil