Kenya : Un réfugié battu à cause de sa foi

 

 

Hassan, un chrétien somalien de 25 ans réfugié au Kenya a été attaqué et laissé pour mort. Transporté à l’hôpital, ses jours ne sont plus en danger

 

page-fr-kenya« Même après l’attaque dont mon fils a été victime, je continue de faire confiance à Dieu. Je sais qu’il nous protège. Je ne retournerai pas à l’islam, je reste fidèle à Christ. » Bien que choquée par ce qui est arrivé à son fils, la mère d’Hassan reste ferme.

Hassan lui-même affirme que ce qu’il a vécu n’a pas fait vaciller sa foi en Jésus : « Alors qu’ils étaient en train de me frapper, je priais » a confié le jeune homme qui s’est converti à l’âge de sept ans.

 

C’est en rentrant chez lui après avoir fait quelques courses, le 27 octobre dernier dans la soirée, que Hassan a été agressé par six islamistes. Armés de barres de fer et de gourdins, ils l’ont frappé pour le mettre à terre avant de lui donner des coups de couteau, de lui enlever ses vêtements et de le piétiner.

 

Ils l’ont ensuite déposé sur le parvis d’une église presbytérienne. C’est là qu’une passante l’a trouvé, gisant dans une marre de sang. Hassan a très vite été conduit à l’hôpital et aujourd’hui il se remet doucement de ses blessures.

« Ce qui est arrivé à mon fils est l’aboutissement des menaces que j’ai reçues de la part de mes voisins »

explique la mère d’Hassan. « Ils avaient deviné que nous étions chrétiens. Ils ont entendu les petits chanter des cantiques et ils pensent même que je suis la responsable de l’église de maison que nous fréquentons. A présent, nous devons déménager. »

 

Deux des agresseurs ont été arrêtés mais depuis, la mère d’Hassan craint des représailles en raison de sa conversion au christianisme.

Des centaines de milliers de réfugiés fuyant la famine et les terroristes shebab de la Somalie ont trouvé refuge dans des camps, au NE du Kenya voisin.

 

Photo : Manifestation islamiste au Kenya

Source : Portes Ouvertes

Retour à l'accueil