Certains ont critiqué l'administration Obama pour l'excécution de l'imam radical américano-yéménite Anwar al-Awlaki, lié à Al-Qaïda, qui encourageait les musulmans à prendre les armes contre leur pays. Ainsi Ron Paul, candidat à l'investiture républicaine, l'American Civil Liberties Union, et le commentateur de gauche bien connu Glenn Greenwald (Salon.com) parlent de l'«assassinat extra-judiciaire» d'un citoyen américain qui a été privé de son droit constitutionnel à la présomption d'innocence et à un procès juste et équitable devant un tribunal indépendant.

Dans cette vidéo, Awlaki appelle les musulmans au djihad. On notera que l'idéologie du djihad condamne les infidèles sans appel et ne prévoit pas qu'ils aient droit à un procès équitable avant d'être exécutés dans une mission suicide par les disciples de Awlaki :


Partout dans le monde, les victimes potentielles des disciples de Awlaki expriment leur soulagement face à la mise hors d'état de nuire d'un autre djihadiste sanguinaire rongé par l'infidélophobie. Tuer Awlaki était un acte de légitime défense face à une menace réelle et  immédiate pour la vie et la sécurité de civils innocents, des gens ordinaires qui n'ont pas de lobby :


Retour à l'accueil