Ahmed Souti, un imam résidant à Hyères, près de Toulon dans le sud de la France, a été reconnu coupable d’agression sexuelle pour des actes qui se sont déroulés entre septembre 2003 et juin 2004. L’Observatoire cite un article paru dans le Var-Matin du 11 septembre 2011.

C’est la seconde condamnation du responsable de l’Association des musulmans d’Hyères pour de tels actes. La première remonte à 2007. La cour d'appel d'Aix l'avait alors condamné à 18 mois de prison avec sursis.

Dans les deux cas, l’imam entra en contact avec ses victimes alors qu’il leur dispensait des cours d’arabe et de Coran.

 

18 mai 2006

 

Ahmed Souti, un responsable de mosquées, est soupçonné de pédophilie sur une fillette de 9 ans et écroué.

L'affaire avait été signalée à la police par des pédiatres hospitaliers. Le père de la victime avait été intrigué par l'attitude de sa fille et l'avait conduite à l'hôpital pour qu’elle soit examinée. Les médecins avaient alors relevé des lésions sexuelles. Entendu par les policiers, il avait reconnu les faits selon ce qui a été rapporté à l’époque.

D'après le journal local Var-Matin, le père et la famille de la fillette ont reçu des pressions des proches de Souti et de l’Association des musulmans d’Hyères qu’il dirige. L’Association gère les trois mosquées de la ville. Les menaces inquiétèrent la police qui s'interrogea sur la possibilité d'autres victimes dont les familles n'auraient pas osé porter plainte.

 

Référence : http://www.bivouac-id.com

 

2007

 

Ahmed Souti est reconnu coupable d’agression sexuelle pour les actes de 2006.

Référence : Var-Matin (11 septembre 2011)

 

28 août 2007

 

Ahmed Souti est consulté pour les programmes d’aumônier musulman dans les hôpitaux.

Dans le cadre du mémoire qu’il a soumis à l’École nationale de la santé publique pour l’obtention de son diplôme de directeur d’hôpital, Alban Amselli a rencontré Ahmed Souti pour discuter des services offerts par les aumôniers musulmans dans les hôpitaux français. Souti est identifié comme le président de l’Association des musulmans d’Hyères dans le mémoire (p.xxx).

 

10 décembre 2007

 

Le site de l’Église catholique du Var annonce qu’Ahmed Souti dirigera la délégation de l’Association musulmane d’Hyères lors d’une rencontre interreligieuse qui se déroulera quelques jours plus tard.

Dans deux de ses textes, Youssef Qaradawi, le guide spirituel des Frères Musulmans, indique quatre raisons pour justifier le dialogue interreligieux avec les chrétiens :

 

1. Améliorer l’image de l’islam;

2. Convertir les chrétiens;

3. Rallier les chrétiens contre Israël;

4. Décourager les leaders chrétiens de supporter d’autres chrétiens impliqués dans des conflits avec les musulmans. Qaradawi mentionne les cas spécifiques du Soudan et des Philippines.

Deux des objectifs visés par Qaradawi sont mentionnés dans un de ses discours reproduit par GMBDR et les deux autres dans un de ses livres intitulé Priorities of the Islamic Movement.

 

11 septembre 2011

 

La presse française annonce que l’imam Ahmed Souti est à nouveau reconnu coupable d’agression sexuelle. C’est sa seconde condamnation en quatre ans. Le représentant du ministère public a requis 18 mois avec sursis et 2 000 euros d'amende pour le prévenu « aux déclarations évolutives ».

L’imam prétend qu’il s’agit d’un complot pour le forcer à démissionner de ses fonctions.

 

Témoins

 

L’avocat de Souti prétend que son client est innocent : « Il n'y a pas de témoin. Il n'y a pas d'aveu ».

Rappelons que l’article o24.9 du manuel de charia Umdat al-Salik (Reliance of the Traveller – La dépendance du voyageur) prévoit qu’un homme ne peut être reconnu coupable de viol que si quatre autres hommes ont été témoins du crime. Le commentaire d’un exégète musulman cité à l’article o24.9 mentionne que les quatre témoins doivent « avoir vu l’homme entrer l’extrémité de son pénis dans le vagin de la femme ».

 

Umdat al-Salik : http://www.cs.uwaterloo.ca/~omnafees/temp/Reliance-of-the-Traveller.pdf

L’Umdat al-Salik est officiellement endossé par l’International Institute of Islamic Thought (IIIT), une organisation fondée par les Frères Musulmans pour éclaircir les questions théoriques auxquelles ils sont confrontés dans la campagne d’islamisation qu’ils mènent en Occident.

 

 

 

 

 

 

Point de bascule

Retour à l'accueil