1) premier exemple : 

 
Si je prends l'exemple de certains oulamas (savants) chiites aujourd'hui comme Ayatollah El Sisténi qui paraît comme étant tout ce qu'il y a de plus modéré. Ses adeptes sont acceptés dans le monde entier comme étant représentatifs d'un islam tolérant. A ce titre toutes les portes leur sont ouvertes en Asie, en Occident et en Afrique afin de créer des associations et de recruter en toute liberté. On oublie souvent que ces adeptes pacifistes sont ce qu'on appelle "El moukallidin" (les suivistes) puisqu'ils se contentent d'avancer sur la voie de leur maître spirituel qui dispose d'une autorité sans faille sur eux.

Autrement dit, tant que le maître appelle à la paix, ils sont tout ce qu'il y a de plus pacifistes, mais le jour où il change de trajectoire et qui les appelle à la violence, ils vont obéir au quart de tour sans la moindre hésitation. Le jour où le maître demande à ses adeptes de faire un don de leur vie à Dieu, l'humanité va se trouver devant une armée de kamikaze incontrôlable et dévastatrice.

Comme vous devez le savoir  dans le chiisme, qui dispose d'un clergé et d'une hiérarchie à l'identique des Eglises, la mort d'un Ayatollah nous conduit vers son successeur. Ainsi, il suffit qu'un maître pacifiste décède et il suffit qu'il soit remplacé par un fanatique pour renverser les données et se trouver devant une situation catastrophique.

Je vais vous expliquer en quoi consiste l'approche de Al Sisténi quand il n'appelle pas, pour l'instant, à la guerre contre l'Occident. Sa position se compare avec celle des juifs orthodoxes qui refusent de reconnaître 'Etat d'Israël tant que le Messie n'est pas arrivé. Pour les chiites, une bonne fraction considère qu'il ne faut pas bouger tant que le Mehdi (le sauveur) n'est pas revenu afin de répandre la parole divine sur l'ensemble de la planète. Je vous laisse imaginer la panique dans laquelle on risque de se retrouver si un de ces jours un Ayatollah lance une fatwa qui annonce la sortie du Mehdi et que l'ensemble des musulmans de part le monde devrait suivre ses instructions au doigt et à l'oeil.

En voici un exemple dramatique des conséquences de la Takia, une bombe à retardement qui risque de nous exploser en pleine figure à tout moment en mettant la vie de nos enfants et petits enfants en danger imminent.

Par ailleurs, on ne doit pas perdre de vue les mouvements islamistes sunnites, tel celui des frères musulmans en Egypte ou ceux qu'on rencontre en Jordanie, au Koweit, ou en Afrique du Nord, qui avancent au nom de la démocratie afin d'atteindre le pourvoir et le transformer en une réelle dictature à vie et sur plusieurs générations ultra religieuse.

      .../...

link

Retour à l'accueil