J’avais rapporté ici le mois dernier, des attaques perpétrées par les islamistes d’al-Shabab contre des lieux de cultes chrétiens et qui avaient causé le mort de 15 fidèles. International Christian Concern (ICC) mettait en garde, dans une dépêche du 7 août, contre la montée de l’islamisme au Kenya, un islamiste “d’importation”. ICC y signale une autre attaque le 7 juillet dernier contre l’Evangelical Victory Church de Loitiki, un village à quelques km de la ville d’Isiolo. Ce jour-là, une bande d’hommes armés, présumés appartenir au groupe al-Shabab originaire de Somalie, fit irruption sur le terrain de cette église et se mit à en arracher les tôles et à la détruire, des dégâts sont estimés à 950 US$. La veille le pasteur était allé avertir la police d’une possible attaque contre son église car l’un de ses fidèles avait entendu des personnes envisager cette attaque, disant « nous ne voulons pas d’infidèles dans la région ». La police ne tint aucun compte de cet avertissement.

Un converti chrétien éthiopien réfugié au Kenya à confié à ICC : « Je connais des personnes, essentiellement des convertis chrétiens [de l’islam] qui ont du quitter leurs maisons et leurs familles à cause des pressions exercées par ces terroristes. C’est très dangereux. Bien que ces militants soient peu nombreux au Kenya, ils sont très fanatiques comme les gens d’Al Qaeda ou les Talibans ».

Le directeur régional pour l’Afrique d’ICC, Aidan Clay, met en garde contre la montée des menaces envers les chrétiens du Kenya : « En Somalie, al-Shabab adhère à une stricte interprétation de la sharia : ils amputent les mains des voleurs, lapident les femmes adultères, assassinent sauvagement et même décapitent les chrétiens. De fait, il y a peu d’endroits au monde, s’il en existe d’autre, où la persécution des chrétiens soit si extrême. Désormais, al-Shabab et ses sympathisants sont devenus plus hardis, ils tentent d’importer leur idéologie islamique radicale dans ce pays majoritairement chrétien qu’est le Kenya, en attaquant les églises et en assassinant les fidèles. Bien que le gouvernement kenyan ait pris des mesures pour se prémunir du terrorisme dans son pays en envoyant des troupes en Somalie en octobre dernier, beaucoup plus doit être fait pour protéger la communauté chrétienne. Les autorités kenyanes doivent faire tout leur possible pour poursuivre al-Shabab jusque dans son pays et empêcher ses militants de franchir la frontière, sinon d’autres citoyens kenyans, et pas seulement les chrétiens, continueront à être massacrés sans pitié ».

D.H.

Source : International Christian Concern et http://www.christianophobie.fr/

Retour à l'accueil