Je sais, on se croit dans un film de science fiction mais il n'y a que la réalité qui dépasse la fiction. Toujours selon ce réseau "Al Takia"est la première leçon qui a été enseignée à Adam, après sa création divine, afin de démasquer Satan, expert dans cette technique, en le distinguant des anges parmi lesquels il se cachait afin de se rapprocher de Dieu conscient de ses viles intentions. L'extrême habilité de Satan dans l'exercice de la "Takia" empêchait le bon Dieu de s'en prendre à lui faute de flagrant délit.

C'est la raison pour laquelle Dieu a opté pour la création d'Adam et de son apprentissage de cette technique afin de mettre à nu Satan et sa fausse soumission à la volonté divine. Il fallait le dissocier des anges et justifier son renvoi du Paradis céleste. Cette version s'extrait, selon le réseau, du verset coranique suivant : "Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : "Je vais établir sur la Terre un vicaire "Khalifa". Ils dirent : "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ?" - Il dit : "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas !"." (Chapitre 2, verset (30)) Le réseau prétend que celui qui s'est exprimé au nom des anges n'est autre que Satan en personne qui se positionnait au plus haut de la pyramide en raison de son exemplaire soumission apparente à la volonté divine. C'est grâce à son extrême maîtrise de "Al Takia"qu'il a réussi à occuper un rang aussi prestigieux auprès de Dieu.

C'est la raison pour laquelle Dieu a répondu aux anges, qui soutenaient Iblis dans cette opposition à la volonté divine par ignorance de ses vraies intentions : "je sais ce que vous ne savez pas". En fait, ce que les anges ne soupçonnaient pas c'est que Satan voulait être le seul représentant de Dieu sur Terre en l'absence de L'Homme qui risque de lui voler la vedette. La décision divine de créer Adam avait pour objectif de mettre à nu Satan afin de l'éloigner de son proche entourage et le remplacer par l'Homme.

Ainsi, pour que ce dernier puisse démasquer Satan, il fallait que Dieu lui enseigne en premier le bon maniement et la maîtrise de l'art de "El Takia". Adam transmet cette technique à sa descendance, à travers les différentes générations, jusqu'à ce qu'elle arrive à nos jours.

Selon ce réseau, il n'y a que la descendance de la famille de Mohamed et les enfants d'Israël qui connaissent cette vérité. Seulement pendant que le judaïque l'exerce au service de Satan, le musulman s'en sert au service de Dieu.

Selon ce réseau toujours, Adam a mangé de l'arbre interdit avec la complicité secrète de Dieu. Le réseau n'admet pas l'idée selon laquelle Adam a pu enfreindre un ordre divin et se salir comme l'avait fait Satan avant lui. Il part du principe selon lequel Adam a fait semblant de pécher en levant l'interdiction de toucher à l'arbre à la demande secrète de Dieu. Il fallait apparaître comme ayant péché afin de bien démontrer aux anges la mauvaise foi de Satan et ses manigances pour éloigner Adam du droit chemin. Il faut croire qu'Adam était un bon élève et qu'il a bien retenu la leçon sur "El Takia". Adam dans cette complicité étroite et secrète avec Dieu afin d'embrouiller les pistes s'est bel et bien servi d'Eve, symbole de la faiblesse et de l'ignorance, afin de renforcer sa fausse image de pécheur tenté par le diable afin d'enfreindre l'ordre divin.

C'est la raison pour laquelle la première règle de la pratique de "El Takia" est de profiter de la faiblesse et de l'ignorance de l'autre (où le mot Autre ici renvoie à la masse populaire simpliste "El Aamma" ). Il faut se servir de cette dernière afin de passer inaperçu et se fondre dans la foule. Selon eux cette masse n'a pas le choix ou bien elle se soumet aux oulémas de l'islam ou bien elle risque d'être exploitée par l'ennemi. En d'autres termes où elle accepte de se sacrifier pour répandre la volonté divine et regagner le Paradis ou bien elle sera sacrifiée injustement par l'ennemi et finit en Enfer.

Je ne veux pas trop rentrer dans les détails, je voulais juste vous donner un exemple afin de saisir le mode de fonctionnement des islamistes où la vie humaine n'a aucune espèce d'importance en comparaison avec l'objectif visé. On trouve, d'une part, l'histoire de Joseph où, selon le réseau, toute cette mise en scène n'est autre que l'application de la Takia par Jacob, en complicité avec Joseph et son frère aîné, afin d'entrer en Egypte. Jacob s'est volontairement beaucoup intéressé à Joseph pour rendre les autres frères jaloux (selon le réseau un prophète de Dieu, comme Jacob, devrait être un juste parmi les justes, il ne peut faire du favoritisme sauf si ça relève de la Takia).

Au point culminant de la jalousie, quand les frères se mettent à comploter pour assassiner Josèphe, rentre en scène le rôle du grand frère, afin de proposer de le jeter dans un puits vide tout en sachant qu'il allait être récupéré par les caravaniers. Vous connaissez la suite de l'histoire où l'objectif de cette takia tactique n'est autre que l'atteinte du coeur du pouvoir en Egypte et ramener l'ensemble de sa famille. Ce chapitre coranique est étudié dans l'Ecole "El Qaïm" du réseau comme étant un exemple à suivre et une leçon de l'utilisation de "Al takia" par les juifs sur ordre divin à l'époque, mais qui se poursuit de nos jours au service de Satan afin de satisfaire des ambitions personnelles.

D'autre part, dans le deuxième exemple la complicité s'est faite entre Moïse, sa mère et sa tante qui n'est autre que la femme du Pharaon qui est d'origine juive et qui a réussi à s'infiltrer au sommet du pourvoir grâce à la Takia. Une fois le jour J arrivé, des proches du Pharaon qui travaillent pour le compte des juifs ont prévenu le Pharaon sur le danger que représente le peuple juif sur son trône afin de le pousser à commettre des atrocités et inciter ce dernier à quitter la terre d'Egypte à la demande de Moïse, alors qu'il l'avait refusé à son prédécesseur. C'est la raison pour laquelle la femme du Pharaon complote avec sa soeur afin de sauver Moïse et pouvoir l'accueillir chez elle.

Selon le réseau c'est grâce à l'utilisation de la takia que Moïse a pu être épargné et élevé dans le palais du pharaon en attendant qu'il grandisse et que le peuple juif perde patience à force de subir des injustices et se décider à quitter la Terre d'Egypte pour rejoindre la Terre promise tout en étant plus nombreux et plus riche. Selon le réseau, c'est exactement la même tactique qui a été empruntée par les sionistes afin de créer l'Etat d'Israël. Après l'exode des juifs en Europe dans le but de s'enrichir et de se multiplier, il fallait mettre en garde Hitler contre leur danger pour qu'il opte vers le massacre du siècle et inciter les survivants à admettre la création de l'Etat d'Israël.

Selon le réseau, sans la provocation volontaire de ce massacre, les juifs n'auraient jamais accepté de quitter l'Europe et de créer l'Etat d'Israël.

Pour ce réseau, Mohamed, sur les traces de ses ancêtres, s'est mis aussi à la Takia au début de la révélation afin de pouvoir réussir sa mission divine. La révélation progressive du Coran démontre l'utilisation de la Takia à travers le principe de "El naskh ouél mansoukh" qui consiste à abroger un verset par un autre sensé gommer l'effet du premier. L'abrogation se base sur la Takia afin de tromper l'ennemi et l'induire en erreur.

Mohamed n'a pas été soutenu par hasard par les médinois lors de son exode, plusieurs branches de ses adeptes y étaient sur place et attendaient avec patience le feu vert sous le masque de la Takia. De même que le message de tolérance de Mohamed, au début de sa prophétie, n'est autre qu'une des tactiques de la Takia, juste le temps de se renforcer pour pouvoir se permettre de changer de discours. Bien plus tard, après la mort de Mohamed, on invoque également le recours à la Takia par Ali, le cousin du prophète, qui accepte "Al khalifat" Abou Bakr, l'un des apôtres de Mohamed, uniquement afin de se protéger.

En fait, il faut refaire la lecture de l'ensemble de l'histoire de l'islam sous la lumière de la Takia pour saisir ses vraies tournures et ses vraies intentions de base. 

 

link

Retour à l'accueil