La municipalité de Jleeb Al-Shuyoukh de l’émirat du Koweit n’a pas vu d’objection majeure à la demande d’un permis de construire d’une église sur son territoire, une demande transmise à cette municipalité par le ministère des Legs (Awqaf) et des Affaires islamiques qui n’est pas autorisé à émettre de telles licences. Un prêcheur islamique qu’on suppose célèbre et écouté au Koweit, sheikh Nazem Al-Misbah, a fermement protesté contre cette autorisation qui, selon lui, relève du ministère des Fatwas et de la Législation, étant de toute manière entendu que, selon ce prêcheur musulman, il est interdit de construire des églises dans toute la péninsule arabique. Il exprime ainsi une parfaite identité de vue avec un autre luminaire de la pensée coranique, le grand mufti d’Arabie Saoudite… Deux autres grandes autorités coraniques de l’émirat partagent la savante exégèse de leur confrère : sheikh Mohammad Humoud Al-Najdi et le sheikh Sayed A-Rifae Al-Husseini. Ce dernier a fermement contesté la timide défense avancée par le ministère des Awqaf et des Affaires islamiques, tâchant de faire comprendre que la construction d’une église relève des droits de l’homme et des principes reconnus internationalement. Pour ce sheikh, de tels principes ne sont pas acceptables car ce qui est principal, c’est l’islam, les gens doivent d’abord respecter la religion avant d’envisager de respecter l’humanité ou toute autre chose de ce genre…

Joyeux Ramadan !

 

 

D.H.

Source : Maghreb Christians et http://www.christianophobie.fr/

Retour à l'accueil