Mahmoud Abbas a été reçu par François Hollande et est parti avec la bagatelle de 10 millions d'Euros "première tranche de la contribution de la France au titre de 2012". En contrepartie, la France ne lui a pas demandé de contrôler la corruption, de cesser d'honorer des terroristes qui tuent des Israéliens (juifs, chrétiens et musulmans), de mettre fin à l'incitation à la haine contre les Juifs et Israël, de respecter la liberté d'opinion et de la presse ne pas mettre en prison les blogeurs et les journalistes.

Dans le Figaro, Alain Barluet nous explique que le pauvre et très "cher" Abbas a "désespérément besoin d'argent". "Mais depuis 2011, l'heure est au délitement. Les financements se sont taris. Le forcing de Mahmoud Abbas l'ONU, l'an dernier, a crispé Américains et Israéliens." Abbas a confié aux dirigeants français qu'il allait retenter sa chance à l'ONU pour obtenir le statut d'Etat membre. Ensuite, le journaliste écrit qu'Abbas est "aux abois" et "bien mal en point"...

En tout cas, Abbas, malgré l'incitation à la haine de l'AP, peut continuer à compter sur le soutien de la France. Hollande s'est engagé "à soutenir une reconnaissance internationale de l'Etat palestinien".

Entre-temps l'ancien conseiller d'Arafat, Mohammed Rashid, accuse le Fatah d'avoir un compte bancaire secret en Jordanie où se trouvent encore 39 millions de dollars - après que Abbas a dépensé 5 millions de dollars lors de la sixième conférence annuelle de l'AP. Mais de ça la presse française n'en parle pas.
- Les fils de Mahmoud Abbas se sont-ils enrichis au détriment des palestiniens? L’enquête qui embarrasse!
- Mahmoud Abbas commence son Tour Mondial de la Mendicité 2012
- Vidéo: l’Autorité Palestinienne honore les terroristes et dédommage leurs familles
http://philosemitismeblog.blogspot.fr/
Retour à l'accueil