Traitement de la femme dans le coran :
commençons par le début :
quelques versets sur la femme :


2. albaqara la vache

223. Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance. Craignez Allah et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux croyants !††
230. S’il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant quelle n’aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les deux ne commettent aucun pêché en reprenant la vie commune, pourvu qu'ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d’Allah. Voilà les ordres d’Allah, qu'Il expose aux gens qui comprennent .††
241. Les divorcées ont droit à la jouissance d’une allocation convenable, [constituant] un devoir pour les pieux.††
282. ô les croyants ! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit; et qu’un scribe l’écrive, entre vous, en toute justice; un scribe n’a pas à refuser d’écrire selon ce qu’Allah lui a enseigné; qu’il écrive donc, et que dicte le débiteur : qu’il craigne Allah son Seigneur, et se garde d’en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler. Et que les témoins ne refusent pas quand ils sont appelés. Ne vous lassez pas d’écrire la dette, ainsi que son terme, qu’elle soit petite ou grande : c’est plus équitable auprès d’Allah, et plus droit pour le témoins et plus susceptible d’écarter les doutes. Mais s’il s’agit d’une marchandise présente que vous négociez entre vous : dans ce cas, il n’y a pas de péché à ne pas l’écrire. Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous; et qu’on ne fasse aucun tort à aucun scribe ni à aucun témoin. Si vous le faisiez, cela serait une perversité en vous. Et craignez Allah. Alors Allah vous enseigne et Allah est Omniscient .††

4. : AN-NISA’ (LES FEMMES)†

3. Et si vous craignez de n’être pas justes envers les orphelins, …Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’Ítre pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).††

33. AL-AHZAB (LES COALIS…S)†

50. Ù Prophète ! Nous t’avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, – celles qui avaient émigré en ta compagnie, – ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu'il n’est donc point de blâme contre toi. Allah est pardonneur et Miséricordieux.

38. SAD

44. Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela . Et ne viole pas ton serment. Oui, Nous l’avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait.††

66. AT-TAHRIM (L’INTERDICTION)†

3. Lorsque le Prophète confia un secret à l’une de ses épouses et qu’elle l’eut divulgué et qu’Allah l’en eut informé, celui-ci en fit connaître e une partie et passa sur une partie. Puis, quand il l’en eut informée elle dit : ìQui t’en a donné nouvelle ? î Il dit : ìC’est l’Omniscient, le Parfaitement Connaisseur qui m’en a avisé.††
4. Si vous vous repentez à Allah c’est que vos coeurs ont fléchi. Mais si vous vous soutenez l’une l’autre contre le Prophète, alors ses alliés seront Allah, Gabriel et les vertueux d’entre les croyants, et les Anges sont par surcroît [son] soutien .††
5. S’il vous répudie, il se peut que Seigneur lui donne en échange des épouses meilleurs que vous, musulmanes, croyantes, obéissantes, repentantes, adoratrices, jeunes, déjà mariées ou vierges .††

La justification dans le coran pour battre sa femme.

voici un résumé de ce que dit cet imam :
on doit savoir que battre sa femme est une punition de la charia que nul ne peut nier, car celui qui l’a décréter n’est autre que celui qui a créé l’humain.
et saches esclave de dieu, que quand tu achètes un appareil ou une voiture, on te donne son manuel afin de te montrer comment l’utiliser…

je m’arrête là vu les insanités que ce fou déblatère.

 

 

 

Source : link

Retour à l'accueil